L’épopée poétique de Tristan Corbière: un spectacle corrodé de sel marin

par

Par Florence Gopikian Yérémian – bscnews.fr/ Amoureux de la rime rimbaldienne, connaissez-vous Tristan Corbière? Si tel n’est pas le cas, sautez sur l’occasion d’entendre Henri Courseaux déclamer la poésie salée et truculente de ce poète maudit !

Dans un décor succinct d’amarres et de cordages, cet acteur d’outre temps va houleusement vous faire prendre le large à bord de sa frégate imaginaire. Vieil ermite à la chevelure grisâtre brassée par la brise, il va vous parler du vent sur son épaule, des bourrasques soufflant le long des côtes d’Armor et de la mer qui roucoule sempiternellement à l’oreille des boucaniers. Aux côtés des albatros et des marins solitaires, il va vous embarquer dans des ports étrangers, cherchant dans de sombres bouibouis des donzelles lubriques ou sirotant son absinthe en reluquant des vierges de seize à soixante ans. De sa voix usée par les vents et marées, il vous décrira le mal être et les insomnies du poète tout en vous confiant sublimement les pathétiques amours d’un pauvre bossu. Tel un chantre crucifié à la proue de son navire poétique, Tristan Corbière a la rime fière, violente mais désespérée. Henri Courseaux s’empare à ravir de ces textes disloqués et de cette prosodie heurtée qu’il nous recrache nerveusement en une marée de mots. En petit frère de Rimbaud il a « le mort pour rire » et sa bouche écumeuse parvient à redonner vie à l’écriture sauvage et caustique d’un écrivain trop peu connu. Accompagné d’une muse musicienne (Marie Mazille) qui maitrise le saxophone aussi bien que l’archet, Henri Courseaux rend un très bel hommage scénique à la modernité des poètes hérétiques. Raz de marée d’applaudissements !

Les Amours jaunes de Tristan Corbière
Mise en scène d’Hervé Van Der Meulen
Interprété par Henri Courseaux
Musicienne (Saxophone, violon, clarinette et boite à musique) : Marie Mazille

Théâtre L’Atalante
10 place Charles Dullin – Paris 18e
(À droite du Théâtre de l’Atelier)
Résa : 01 46 06 11 90
www.theatre-latalante.com

Jusqu’au 17 juin 2013
Samedi à 19h – Dimanche à 17h – Lundi à 20h30

A voir aussi?

Ninon et Maintenon : Amour ou Ambition ?

Coco perdu : quand allez-vous affronter votre réalité?

El Medico malgré loui ? Molièrement dingue !

WISH : L’affaire est-elle dans le sac ?

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à