Un couple en danger : une locution ordinaire

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr /N’est-ce pas le propre d’un couple d’être en danger? L’épée de Damoclès qui marquerait la fin d’une aventure, faite de concessions mais aussi de partage et de joie?

La monotonie des discours, la routine… ont des effets de rouille qu’il faut combattre pour éviter de voir s’éteindre la flamme. Eric Assous a la particularité de donner à ses acteurs un squelette de base qui leur permet une totale liberté dans le jeu : le plan est lancé par le maître d’oeuvre, les artistes s’emparent alors des personnages pour mieux les révéler au public. On retrouve Karine et Didier, un couple de quarantenaires parisiens aisés, bobos, que le «train-train» quotidien a peu à peu dérouté… et il faut attendre qu’une comédie romantique programmée un dimanche soir à la télevision fasse réagir Karine sur ses désirs enfouis, pour que tombe le masque des illusions. Où est la passion? celle qui fait qu’une princesse monte avec son prince sur son cheval blanc? Disparue, évanouie…Mais, base- t-on une vraie relation, durable, sur des sentiments si éphémères et paradoxalement douloureux? Voici l’énoncé de ce qui vous fera passer 1h 20 de plaisir, sans chichi, une petite comédie qui doit être prise en rire, d’autant que les deux acteurs ,Olivia Dutron et Philippe Roullier , sont en couple aussi dans la vraie vie. Le jeu est bien tenu, on accepte certaines répliques mièvres car on a vite fait de s’identifier à ces personnages. On rit aux sarcasmes de Didier, bourru, maladroit mais amoureux. Il nous semble d’ailleurs que l’on aime à fredonner la chanson de Richard Antony ( Je suis amoureux de ma femme) et que ce conte moderne en dise beaucoup plus qu’il ne laisse à penser…La vraie richesse d’Eric Assous est d’avoir su trouver un sujet à fort potentiel identificateur, on s’y retrouve tous.

Couple en danger
Une comédie d’Eric Assous
avec Olivia Dutron, Philippe Roullier
mise en scène par Stéphane Boutet

Au Théâtre du Petit Hebertot
du 22 mai 2013 au 31 aout 2013.

A découvrir aussi:

L’affrontement : un débat sur l’Eglise entre Francis Huster et Davy Sardou

Je Pense à Yu : Quand le passé nous rattrape

Ça bourdonne chez les Capulet et les Montaigu

French Burlesque : quand glamour rime avec humour

Martin Heidegger et Hannah Arendt : l’amour est-il amoral ?

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à