fbpx

Derrière la neige : une lecture divertissante et rafraîchissante

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr/ « Avril 2009 : Cause départ étranger, propriétaire meublé cherchent couple de retraités non fumeurs, sans animaux, sans amis, sans chaussures à talons et particulièrement honnêtes, pour location d’un an. »

Il faut une sacrée dose de courage pour quitter son petit chez soi douillet pour un endroit où il fait froid toute l’année, où il neige, où la nuit tombe tôt, où il fait froid, où il neige, où il… neige… ! Surtout quand vos amis vous encouragent à coups de « Il fait vraiment froid là-bas, et puis toute cette neige…! » Au diable les préjugés et qu’importe le froid ! Audrey Guiller a décidé de s’installer pendant un an au Québec, en compagnie de son mari et de ses trois enfants. Une épopée familiale que la journaliste bretonne nous fait partager, saison après saison, au travers d’anecdotes et autres petites chroniques pétillantes de la vie quotidienne. Des chroniques qui n’avaient nulle autre ambition que le blog de la jeune femme, initialement réservé à ses proches, puis devenu public à la demande de ses amis, et repéré par un éditeur qui lui a proposé d’en faire un livre. Nous découvrons alors… le froid, certes !, mais aussi tout ce qui se cache derrière la neige : du contact facile et généreux avec les inconnus jusqu’aux nombreuses opportunités offertes par la société, en passant par l’estime de soi favorisée et encouragée dès les premières années d’école, ou encore les r«estaurants où on apporte le vin et où on emporte les restes ! « Ils ne roulent pas sur les doigts de pieds des piétons trop lents à traverser, ils ne doublent pas dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, ils sont détendus du klaxon, zen de l’appel de phares. Ils s’insultent moins que des Français de 3 ans en cours de trottinette. » Il n’y a, dans ce livre, ni vérité absolue, ni volonté de dénigrer un pays ou un peuple au profit de l’autre. Les bons et les mauvais côtés de chacun se côtoient sans aucune animosité. Audrey Guiller porte un regard tendre, malicieux et sans prétention sur ce qui l’entoure, n’hésitant pas à pratiquer l’autodérision : « Qu’est-ce qui est plus tolérant qu’un Québécois ? Deux québécois. Et qu’est-ce qui est plus râleur et impoli qu’un français ? Pffff. Rien. Un seul suffit. » Elle évoque aussi les moments de nostalgie, toujours avec un fond d’humour, comme lorsqu’elle avoue avoir parfois gardé son bikini sous ses vêtements chauds : « Un acte de rébellion contre l’hiver. […] Sous les pavés, la plage, quoi ! » Ce livre a d’abord été chaleureusement accueilli par le public canadien avant d’arriver en France. Une lecture divertissante et rafraîchissante, qui donnerait presque envie de tenter l’aventure… s’il n’y avait pas ce froid !

Derrière la neige – Audrey Guiller
Editions Goélett

A lire aussi:

Wonder : une histoire à hauteur d’enfant

De là, on voit la mer : une variation subtile sur l’égoïsme en trompe-l’oeil

Laissez-vous tenter par les romans de janvier

Complètement cramé : Un roman idéal pour réchauffer les coeurs

Serge Joncour : un nouveau roman humble et élégant

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à