fbpx

Laissez-vous tenter par les romans de janvier

par

Par EMMANUELLE DE BOYSSON-bscnews.fr/ Photo DR/ A l’occasion du 10e anniversaire de la mort de Françoise Giroud, les éditions Gallimard publient une biographie d’Alix de Saint-André sur la fondatrice de l’Express « Garde tes larmes pour plus tard » et un texte inédit de Françoise Giroud.

Au cours de son enquête, Alix de Saint-André a découvert ce récit inédit intitulé « Histoire d’une femme libre », écrit au cours de l’été 1960. Plaquée par Jean-Jacques Servan-Schreiber, virée de l’hebdomadaire, Françoise Giroud rate son suicide. Brave petit soldat, elle repart en guerre avec ses armes : sa machine à écrire. Commenté par Alix de Saint-André, ce manuscrit, que l’on croyait détruit, nous fait découvrir une femme complexe, lucide, combative. Parmi les livres dont on va parler : « L’abandon du male en milieu hostile », d’Erwan Larher (Plon) : un jeune bourgeois tombe raide dingue d’une fille fantasque. Dans la France en pleine mutation du début des années 80, où le fric, les paillettes et les faux-semblants remplacent les idéaux, le narrateur découvrira un tout autre visage de sa compagne… « Eléments incontrôlés » de Stéphane Osmont (Grasset) : un ancien gaucho trotskyste, autonomiste, braqueur, agent de liaison, finit par s’embourgeoiser : les illusions perdues. « Andy », de Brigitte Kernel (Plon) : Andy Warhol sur le divan. En 1968, après l’attentat qui a failli lui coûter la vie, Andy confie ses doutes et ses tiraillements. « Dictionnaire amoureux de Stendhal », de Dominique Fernandez (Plon) : tout sur l’auteur des « Chroniques italiennes ».Gabriel Matzneff publie une série d’articles et de textes parus depuis 1962 dans Séraphin (La Table Ronde). Frédéric Vitoux nous offre une promenade à travers la vie et l’œuvre du peintre du Déjeuner sur l’herbe (Voir Monet. Fayard). A noter, à partir du 12 décembre, l’exposition Eugène Delacroix. Des fleurs en hiver (6, rue de Furstenberg, 75006). Emmanuèle Bernheim ose « Tout s’est bien passé » (Gallimard). A 88 ans, son père a un infarctus. A l’hôpital, Emmanuelle et sa sœur soutiennent cet homme volontaire qui ne supporte pas d’être diminué. Le jour où il leur demande de l’aider à en finir, elles tentent de l’en dissuader mais se soumettent et trouvent une clinique suisse. Malgré les résistances et les interdits, il s’en ira dans la dignité. Un roman dérangeant sur le suicide assisté. Une belle découverte : « Une saison », de Sylvie Bocqui. Gouvernante d’étage dans un hôtel de luxe de la Riviera, une jeune femme solitaire et discrète veille à ce que les chambres soient impeccables, vaque de l’une à l’autre, obsédée par les parfums. Autant de preuves de vie pour résister à l’envie de disparaître qui la hante. Poétique et sensuel. Un parfum. (Arléa). Solange Delhomme nous entraîne dans une histoire de famille poignante : «Les traversées » (Denoël). Elevée par un père secret, Clara a longtemps cru que sa mère, Marie, s’était enfuie après sa naissance. Lorsqu’elle hérite de ses carnets, elle découvre la vérité sur son passé. Dans sa maison battue par les embruns, Clara dénoue les nœuds de la fatalité de trois générations de femmes brisées. Un roman fiévreux. France Cavalié a écrit un délicieux roman : « Restons-en là » (Stéphane Million). Dans son pigeonnier au-dessus du bar de l’Impasse, Violette guette Antoine, le violoncelliste dont elle est amoureuse. Il vient de la lâcher d’un « restons-en là ». Violette se souvient de tout. Tendre est la nuit. Tendre, cette traversée d’un chagrin d’amour. Dans «La femme infidèle » (Grasset), le héros de Philippe Vilain apprend par un texto que sa femme le trompe. Incapable de réagir, il choisit le silence. Se tourmente, dans l’attente d’un aveu. Sauvera-t-il son amour perdu ? Une autopsie de la jalousie toute en douceur, à l’opposé de « Mufle », d’Eric Neuhoff. Le plus drôle des romans de janvier ? « La Campagne de France », de Jean-Claude Lalumière : un autocar de retraités indisciplinés en voyage culturel (Le Dilettante). C’est parti !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à