fbpx

L’art et la science : un mariage rendu possible par la Cie Primesautier Théâtre

par

Par Julie Cadilhac –bscnews.fr/ Crédit-photo : Fabienne Augié/ Le Primesautier Théâtre a toujours adopté une forme théâtrale proche du laboratoire d’expérimentation. Marqués par des valeurs universitaires , ses créateurs ont développé leur travail théâtral « autour des rapports complexes entre théories et pratiques, entre arts et réels » : leur résidence au sein de l’ université des sciences de Montpellier n’a donc pas surpris ceux qui connaissaient déjà leur travail.

L’Art (n’) e(s)t (pas) la Science ?

est une création collective dans laquelle la compagnie s’interroge sur les points communs possibles entre l’Art , synonyme dans la conscience collective de subjectivité et de fantaisie, et la Science, porte-drapeau de la Rigueur et de la Connaissance Véritable. Ce rapport est-il aussi simple que dichotomique? Entre Epistémè et Doxa, un débat philosophique, scientifique et décalé que six acteurs prennent à bras le corps avec beaucoup d’énergie et de conviction. Le texte est souvent délicieux , ménageant humour et réflexions intelligentes, même s’il tombe quelquefois dans le cliché ou dans l’écueil d’une complexité qui nécessite alors une concentration extrême. De passionnants moments tout de même ! En outre, le système de doubles rôles qu’endossent les comédiens met du temps à être assimilé par le spectateur: lorsqu’il devient lisible, il s’avère cependant pertinent : tantôt acteurs, c’est à dire eux-mêmes, tantôt scientifiques, c’est à dire personnages, six êtres de chair et d’esprit explorent ce que Science veut dire et en chemin découvrent ce qu’ils attendent de leur métier…d’acteur. Vous nous suivez? Certes, une pièce qui gagnerait peut-être à perdre en longueur – car le propos est exigeant -et à éviter trop de divagations fantasmagoriques – même si Virgile Simon s’en sort avec les honneurs! La rencontre de ces six personnalités autour de la table est prenante et on pourrait conclure en disant que c’est davantage du dialogue que naît l’objet théâtre que lors des moments de « tentatives de jeu » des comédiens. A découvrir pour avoir soi-même la possibilité de donner sa propre définition de la science et expérimenter le singulier Théâtre Primesautier !

Titre: L’Art (n’) e(s)t (pas) la Science ?

Théâtre documentaire – Création collective 2012

Durée: 1h40

Avec: Amarine Brunet
, Camille Daloz,
Stefan Delon
,Julie Minck,
Virgile Simon,et Jean-Christophe Vermot-Gauchy
Mise en scène : Antoine Wellens
Assistant à la mise en scène / Théorie : Jean Constance (Sociologue)
Dramaturgie / Théorie: Marie Reverdy (Dramaturge)
Design graphique : Nicolas Claveau

Création au Théâtre de la Vignette

En résidence à l’UMP2

Dates de représentation:

Les 14, 15 et 16 juin 2013 à 20h30 au Printemps des comédiens ( Montpellier 34)

Le 5 février 2015 au Théâtre Jacques Coeur à 21h ( Lattes 34)

A découvrir aussi:

Masques, marivaudages et amours galvaudées

Les noces fantaisistes et burlesques du géant Rabelais et de la Cie Air de Lune

De beaux lendemains : sous une pluie de flocons, le témoignage poignant de rescapés fantômes

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à