fbpx

Luc Tartar, Eric Jean et un coup de foudre

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Crédit-photo: Caroline Laberge/ Suite à une résidence auprès du Théâtre du Pélican à Clermond-Ferrand , Luc Tartar a imaginé « S’embrasent », une « comédie » amoureuse à partir notamment d’« un dictionnaire du langage amoureux d’aujourd’hui » établi lors d’ateliers d’écriture avec des adolescents.

Il y est question d’une collision enflammée entre Jonathan, le garçon le plus sexy du lycée, et Latifa. Cette rencontre coup de foudre ,qui se concrétise par un baiser passionné en plein milieu de la cour , va déstabiliser et bouleverser tous les spectateurs de la scène : autres élèves, proviseur, infirmière scolaire, professeurs et jusqu’à la vieille grand-mère qui passe des heures à vivre par procuration les misères et bonheurs quotidiens de la jeunesse du XXIième siècle. Le texte de Luc Tartar , empreint de poésie, donne à entendre des voix qui s’entremêlent, se chamaillent ou sont solidaires face à cet enfant terrible qu’est Cupidon dont les flèches frappent certains, délaissent d’autres et ne laissent indemne personne. Eric Jean, soutenu par la volontaire absence de structure typiquement dramatique de la pièce, a mis en place un choeur; ce dernier, à l’instar de celui du théâtre antique, vient témoigner, s’exalter, donner des conseils et commenter l’action. Portée par des comédiens à l’énergie incroyable – et on applaudira d’ailleurs à ce titre l’interprétation touchante de l’aïeule par Béatrice Picard, « S’embrasent » est une pièce rafraichissante par son sujet et ses protagonistes . Elle laisse au creux du ventre des spectateurs quelques papillons étourdis par la lumière de ce coup de foudre raconté. On dira cependant que, décidément, on n’aime pas beaucoup l’image très sexualisée des adolescentes que véhicule de façon de plus en plus récurrente le Théâtre, ni celle des « garçons génération rap » et qu’au sortir de ce portrait, on se demande si l’on nous a montré une caricature – certes amusante et espiègle!- de l’adolescent ou si les « djeuns » d’aujourd’hui oublient tous la pudeur, le secret et la beauté fragile d’un baiser sans projection de sexe systématique. S’embrasent ? Une pièce AdoFriendly qui sera justement l’occasion d’échanger avec ses enfants, ceux des autres et celui que l’on garde précieusement au creux de soi!

Titre: S’embrasent

Auteur: Luc Tartar

Avec Francesca Barcenas, Christian Baril, Matthieu Girard, Talia Hallmona, Béatrice Picard.

Mise en scène: Eric Jean

Dates des représentations:

Du 6 au 9 novembre 2012 au Théâtre des 13 Vents à Montpellier

Du 19 au 20 novembre 2012 au Carré d’Argent, Pont-Château

Les 22 et 23 novembre 2012 au Cap Nort à Nort-sur-Erdre

Le 27 novembre 2012 à la Maison d’Arlon, Arlon (Belgique)

Le 29 novembre 2012 au Festival Turbulences à Namur (Belgique)

Les 6 et 7 décembre 2012 à l’Espace Paul Grimard à Saint-Mars-La-Jaille

Les 13 et 14 décembre 2012 à l’Espace de Retz à Machecoul

En 2014:

– Le 20 mars : Au Théâtre de Pézenas ( 34)

– Le 22 mars : Au Théâtre de Villeneuve-les-maguelones ( 34)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à