fbpx

Moi, Caravage ou quand le clair obscur embrasse la scène avec talent

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Crédit-photo: B.Cruveiller/ Qui était Caravage? Quels ont été ses balbutiements picturaux, ses protecteurs, ses ennemis, ses faiblesses?

Quelle importance ont eu ses amours violentes et possessives dans son art? Quels dangers a t-il frôlé ou subi à cause de la singularité et de la sensualité de son trait ? Que racontent ses tableaux? Qui en sont les modèles? Voilà ce que nous raconte Cesare Capitani dans un monologue inspiré du roman de Dominique Fernandez « La Course à l’abîme ». Sur un plateau épuré, piqué ça et là par le halo tremblotant d’une bougie, accompagné de la voix chantée et de la présence complice de Laetitia Favart, le comédien incarne avec passion, justesse et sensualité ce peintre célèbre pour son « clair obscur » qui a révolutionné l’histoire de la peinture au lendemain de la Renaissance. Non seulement l’on revit le parcours amoureux, relationnel et institutionnel du grand maître mais l’on a également le plaisir délicieux de voir ses toiles se dessiner sur scène…grâce à un visage déformé par une émotion violente, un jeu de lumières savant et surtout le récit fiévreux des compositions. Rebelle, insoumis, enflammé, ce peintre avant-gardiste méritait un hommage plein d’énergie créatrice. Le pari est terriblement réussi dans Moi, Caravage car l’on est spectateur d’une toile vivante saisissante !

Titre: Moi, Caravage

D’après le roman de Dominique Fernandez, La course à l’abîme ( Grasset)

Avec Cesare Capitani et Laetitia Favart

Mise en scène: Stanislas Grassian

Costumes: Vjollce Bega

Création lumières: Bernard Martinelli

Création 2010

Dates des représentations en 2012:

– Du 1 au 5 octobre 2012 au Théâtre d’Ô ( Montpellier)

– Les vendredi 12 et samedi 13 octobre à CANNES (06) Théâtre Alexandre III

– Les 15, 16 et 17 octobre 2012 au Théâtre de la Cité ( Nice)

– Les 19 et 20 octobre à l’ATP de Nîmes – Odéon

– Les jeudi 25 et vendredi 26 octobre à BIARRITZ (64) Le Colisée

– Du jeudi 8 au samedi 10 novembre à ROME (Italie) Institut Français – Centre Saint-Louis

– Le samedi 17 novembre à VILLEFRANCHE DE ROUERGUE (12) Théâtre Municipal

– Le Vendredi 23 novembre à SAINT-FONS (69) Théâtre Jean Marais

– Le mardi 27 novembre à SAUMUR (49) Salle Beaurepaire

– Le vendredi 30 novembre à TAVERNY (95) Centre Culturel

– Le samedi 8 décembre à SURGÈRES (17) Espace Culturel Le Palace

– Le mardi 11 décembre à ROSNY-SOUS-BOIS (93) Théâtre Georges Simenon

Dates des représentations en 2013:

– Le 11 janvier à Franconville ( 95) au Théâtre Jean Cocteau

– Le 19 janvier à Melun ( 77) à l’Espace Saint-Jean

– Le 22 janvier à Corbeil-Essonnes ( 91) à l’ERP Malleterre à Soisy sur Seine ( 91)

– Les 25 et 26 janvier à Corbeil-Essonnes ( 91) à la Médiathèque

– Le 12 février à Grand Quevilly ( 76) au Centre Culturel Voltaire

– Le 16 mars à Sens ( 89) au Théâtre municipal

– Le 30 mars à Maisons-Alfort ( 94) au NECC

– Le 24 mai à Nogent-Oise (60) au Château des Rochers

– Le 31 mai à Bois-Colombes ( 92) à la Salle Jean Renoir

– Au Théâtre des Mathurins ( Paris, 8) depuis le 30 août 2013

A découvrir aussi:

Imbéciles! Ne voyez- vous donc pas que l’humanité est en voie d’extinction?

Catherine Riboli et Shakespeare comme il vous plaira

Printemps des Comédiens : Richard aime Richard…Nous aussi!

Jacques Lassalle : Loin de Corpus Christi entre théâtre et cinéma

Acheter la course à l’abîme chez notre partenaire FNAC.COM

 

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à