fbpx

Avengers : La crème des superhéros américains dans un seul film

par

Par Candice Nicolas – bscnews.fr / Quand les Supermen rencontrent Transformers, ça fait super mal ! Dans Avengers, on retrouve la crème des superhéros américains qui vont tenter d’oublier leur superego et de travailler ensemble pour sauver le monde.

En effet, le terrible Loki s’est emparé d’un cube cosmique – plus petit que celui des Transformers mais tout aussi puissant et primordial à la survie de l’espèce humaine. Pour contrecarrer ses projets destructifs, Nick Fury (Samuel L. Jackson), à la tête du S.H.I.E.L.D., organisation en charge de préserver la paix mondiale, cherche à composer une équipe de choc. Vont faire partie de la réunion des anciens combattants, Iron Man (Robert Downey Jr.), toujours aussi arrogant et imbu de lui-même, Thor, le demi-dieu, demi-Brad Pitt australien (Chris Hemsworth, également à l’affiche de Blanche Neige et le chasseur), Capitaine America (Chris Evans), fraichement décryogénisé et un peu simplet sur les bords mais prêt à tout pour sauver son pays, Natasha Romanoff, l’espionne russe connue aussi sous le nom de Black Widow (Scarlett Johansson), Hawkeye (Jeremy Renner), genre de Robin des Bois moderne qui tire des flèches à tout va sans regarder sa cible, mais sans jamais la manquer non plus, et enfin Bruce Banner (Mark Ruffalo), le scientifique fou, qui cherche en vain à contrôler le monstre qui le hante, l’incroyable Hulk. Les Fantastiques doivent allier leurs forces spectaculaires pour retrouver Loki et le cube, puis sauver New York et le reste de la planète. Pendant deux heures et demie, on en prend plein les yeux et les oreilles, les effets spéciaux et cascades en tous genres se succèdent, s’enchainent et se multiplient. Les dialogues sont un peu lourds et convenus, mais en sachant à quoi s’attendre, on peut passer un bon moment.

Avengers – Joss Whedon, 2012.
Avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Buffalo, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Tom Hidlleston, Stellan Skarsgard

À LIRE AUSSI

The Hunger Games : un film cousu de fil blanc mais divertissant

Alex Hyde-White : Trois jours (d’Hamlet)

Starbuck : David Wosniak, père de 533 enfants

I’m yours : Pour ceux qui ne croient plus au coup de foudre

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à