fbpx

L’Atrabilaire Amoureux à la sauce Cartoun Sardines

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Ils sont trois sur le plateau et pourtant ils donnent au Misanthrope de Molière toute sa puissance dramatique. Une mise en scène résolument moderne où trois « compères » à la complicité communicative ne cessent de faire des entorses à l’illusion théâtrale en rappelant , par clins d’oeil, aux spectateurs qu’eux comédiens doivent faire avec les moyens du bord, ont parfois des problèmes de voix, d’ego etc…

De l’humour à revendre et trois performances d’acteur à applaudir. Bruno Bonomo, Patrick Ponce et Dominique Sicilia réussissent assurément le challenge de rendre tout possible à seulement trois sur les planches: on assiste en effet à la confrontation entre l’infidèle Célimène et la prude Arsinoé ; Dominique Sicilia est saisissante dans ce face à face public où elle ne cesse de faire alterner les visages de ces deux femmes qui excellent dans l’art de feindre et de se torturer. On jubile lors de la révélation publique des lettres mensongères de Célimène devant Alceste et son ami Philinte, Oronte, les deux marquis Acaste et Clitandre et le valet Basque; ces cinq derniers rôles étant tous endossés par Bruno Bonomo, véritable Arlequin farceur de cette comédie atrabilaire. La scénographie est plaisante: le salon de Célimène flotte dans l’air, à l’image de cette jeune femme légère qui ne sait se résoudre à se stabiliser vraiment. Doit-on lui en vouloir? Est-elle vraiment coupable de ne pas vouloir se résigner à vivre en ermite avec le misanthrope Alceste? Y-a-t-il des responsables dans cet enchaînement de déceptions sentimentales? Patrick Ponce et Dominique Sicilia plaisantent ,en singeant les défilés de mode, sur cette notion d’apparence qui pousse à l’hypocrisie et au mensonge. Alceste est franc; c’est là son moindre défaut dans un milieu mondain où les compliments dépensés ne fleurissent que dans l’espoir de leur réciproque. Alceste, c’est la voix de Molière qui critique la société du paraître et du divertissement. S’il est vrai que « c’est n’estimer rien, qu’estimer tout le monde », notre estime sur cette pièce, ma foi, est tout à fait fondée! La compagnie Cartoun Sardines ne nous paie pas en monnaie de singe et nous fait passer une excellente soirée en compagnie de ce cher Jean-Baptiste Poquelin!

Le Misanthrope de Molière

Adaptation et mise en scène: Patrick Ponce et Dominique Sicilia

Avec Patrick Ponce, Dominique Sicilia et Bruno Bonomo

Compagnie: Cartoun Sardines

Dates de représentation:

– Les 26 et 27 avril 2012 au Théâtre Jacques Coeur à Lattes (34)
– Du 07/07 au 28/07 à 12h40 au Théâtre des Lucioles au Festival d’Avignon Off

– Le 23 octobre 2012 au Centre Culturel La Passerelle , 57190 Florange

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à