fbpx

Toussaint: Fabian Negrin nous raconte la fête des morts au Mexique

par

Interview de Fabian Negrin/ Propos recueillis par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Pourquoi avoir choisi de parler de la fête des morts dans un album pour enfants?
El Dia de Muertos ( la fête des morts) est célébrée au Mexique selon un mode très particulier; on passe directement la nuit dans le cimetière et on mange sur les tombes de ses propres défunts.

 

Cela me semblait une ambiance idéale pour un album pour enfants qui sont – contrairement à ce qu’en disent les adultes habituellement – assez attirés et empreints de respect curieux pour la mort.

Au Mexique, cette fête est donc réellement festive…telle que vous la décrivez dans le livre?
Alors évidemment qu’il n’est pas habituel que quelqu’un chute au fond d’une tombe pour aller parler avec les squelettes et la mort en personne comme cela se passe dans le livre. Mais tout ce qui est raconté dans les premières pages est le reflet assez fidèle de ce qui se déroule dans les cimetières mexicains le jour de la fête des morts.

Frida, c’est une représentation enfantine de Frida Kahlo? En quelques mots qui est cette artiste peintre?
Les personnages principaux sont Frida Kahlo et Diego Rivera quand ils sont enfants , les deux peintres les plus célèbres au Mexique. Cette histoire est complètement inventée, bien sûr, mais je crois que les personnages de ce livre ont de nombreux aspects communs avec les personnages historiques: l’obésité de Diego et son infidélité, l’entêtement de Frida et sa témérité.

Diego, c’est le mari de Frida, plutôt rond et séducteur…était-il aussi connu qu’elle?Fabian Negrin
Au Mexique, il est autant, voire plus connu que Frida et de très nombreux bâtiments publics lui sont dédiés, ce qui fait que l’on peut dire qu’il est constamment sous les yeux des mexicains.

Vouliez-vous faire un album qui instruirait les enfants autant qu’il les amuserait?
Je ne voulais absolument pas instruire qui que ce soit en faisant cet album, encore moins les enfants. Je préfère l’idée que mes lecteurs s’amusent en lisant cette histoire, qu’ils aient un peu peur aussi  et je dirais que c’est la chose qui est la plus importante pour un livre…de se divertir.

Avez-vous délibérément imité le style graphique des peintres que vous évoquez dans cette histoire?
Oui, J’ai utilisé quelques figures de ces peintres ( mais pour dire vrai, un petit nombre à part pour imaginer l’image de la cuisine). C’est une sorte d’hommage à leurs arts, mais mélangé à un autre style différent, le mien, afin que cela puisse fonctionner dans un album et que ce soit le plus esthétique possible. J’ai utilisé un troisième style pour la partie sous terre, il s’agit de celui de José Guadalupe Posada.

Frida et DiegoEnvisagez-vous de reprendre l’idée de cet album et de peindre l’enfance d’autres peintres célèbres?
Non.

Avez-vous voyagé au Mexique?
J’ai vécu à Mexico de 1981 à 1989. J’y ai étudié le graphisme et la technique du burin. C’est un pays que j’aime beaucoup.

Avez-vous édité d’autres albums? De quoi parlent-ils?
En France, j’ai publié quatre albums : Dans la gueule du loup, Le Géant Patenplon, Anne la vilaine et On va au parc!  Dans la gueule du loup est une version romantique du Chaperon rouge. Le Géant Patenplon est un album à propos de la naïveté et de l’invisibilité,. Anna la vilaine évoque aussi le thème de la visibilité et de l’invisibilité et parle aussi du fait de trouver une place dans le monde qui ne soit pas nécessairement dans une famille humaine.  On va au parc! est le récit d’un enfant qui a la capacité de trouver des solutions fantastiques pour tous ses besoins.

Titre: Frida et Diego

Auteur: Fabian Negrin

Editions: Seuil Jeunesse

Parution: 15/09/11

Prix: 16,50 euros.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à