fbpx

Un polar dur, captivant et déroutant

par

Par Mélina Hofmann – BSCNEWS.FR / «Il sut qu’un jour, il aurait sa revanche sur son père, sur sa mère et même sur Samantha, qui n’avait pas le droit d’être heureuse alors que lui souffrait. Non. C’était tellement injuste qu’il décida de prendre les commandes de sa vie à elle pour la modeler à l’image de sa souffrance à lui. Il s’arrangerait pour qu’elle ne puisse plus jamais songer au bonheur sans l’associer à lui. Il se substituerait à tout ce qui lui était cher pour devenir son unique source de vie. Pour elle, il dispenserait rires et larmes. Samantha serait à lui ou elle ne serait pas. »
Will est un ado de 15 ans dont la vie est un véritable enfer. Son physique d’un enfant de 10 ans lui vaut d’être le souffre-douleur de toute son école. Will n’a pas d’amis. Son quotidien est rythmé par les moqueries incessantes et les coups qui lui infligent ses camarades, auxquels vient s’ajouter le dénigrement de ses professeurs.
C’est seul et en silence qu’il subit cette persécution. Si encore il pouvait compter sur le soutien de sa famille, mais sa mère est morte de maladie trois ans auparavant, et son père passe son temps à boire et à abuser de lui…
Le seul plaisir de Will, permis par sa petite taille, consiste à espionner sans être vu les gens autour de lui, se délectant de découvrir leurs cachotteries les plus inavouables.
Un beau jour, pourtant, un évènement improbable se produit : dans la cour de l’école, une personne prend sa défense pour la première fois. Il s’agit de Samantha, la nouvelle qui vient d’intégrer sa classe et dont Will tombe immédiatement amoureux. Un amour qui va rapidement se muer en une véritable obsession.
Will a un but. Il réserve un destin bien particulier à Samantha et met en place un plan pervers et diabolique nourri par toute la haine et la colère accumulées durant son enfance. Le temps passe, leurs routes se séparent sans jamais vraiment s’être mêlées… Cinq ans plus tard, Will est devenu un jeune homme convoité. Il se sent enfin prêt à prendre sa vie en main. Sa vie et celle de Samantha, ainsi qu’il l’avait prévu… L’enfant chétif est devenu un redoutable tueur en série au sadisme et à la cruauté terrifiante dont de nombreuses jeunes femmes vont faire les frais.
Toutes les critiques vous le diront : ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains ! Si le thème n’a rien d’original, la façon de l’aborder est, elle, tout à fait déroutante ! En effet, Claire Favan commence par nous plonger dans l’enfance douloureuse de Will Edwards pour lequel nous éprouvons d’abord de l’empathie. Nous assistons ensuite rapidement à sa transformation avant d’entrer littéralement dans la tête du tueur impitoyable qu’il est devenu. L’auteur nous impose ainsi une promiscuité dérangeante avec les émotions et les motivations de Will, qui nous donne autant de mal à lâcher le livre qu’à trouver le sommeil ! D’autant qu’elle décrit avec une précision brutale des crimes d’une rare violence.
Elle nous offre 700 pages sans aucune lenteur, une enquête qui piétine faute d’indices, un suspense qui nous tient en haleine tout au long du livre – même si l’on connaît l’identité du tueur dès les premières pages, une angoisse qui ne nous lâche pas d’une semelle, bref, une belle prouesse pour cette mère de famille parisienne qui signe là son premier livre, récompensé par le prix VSD 2010 du polar !
Un polar dur, captivant, déroutant, dont vous n’avez aucune chance de sortir indemne !

Le tueur intime
Claire Favan
Éditions Points

>>> Lire Le tueur intime

> Le blog de Claire Favan

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à