fbpx

Un roman original et froid

par

Par Nicolas Bodou-PUTSCH.MEDIA/ Pour son 14ème roman, Arto Paasilinna nous propose une histoire très originale, une réflexion sur la justice, et l’interprétation de cette dernière chez des gens ayant la certitude de faire le bon choix en se suppléant à la loi.
Jalmari Jyllänketo, inspecteur chevronné de la sécurité nationale finlandaise, est envoyé en mission dans l’ouest de la Laponie, pour enquêter sur un ancien kolkhoze reconverti en exploitation agricole spécialisée dans la culture biologique.
Se faisant passer pour un contrôleur du ministère de l’Agriculture, il doit vérifier si les rumeurs qui courent autour de l’exploitation sont fondées ou non.
Il va découvrir peu à peu que cette charmante exploitation biologique n’est tout bonnement qu’un goulag moderne où des malfrats de tout calibre ayant échappé à la justice cultivent des champignons aux fonds d’une ancienne mine de fer, dirigé par une veuve tenace.
Cette exploitation perdue dans la beauté froide de la Laponie, le souci de justice qui forge la philosophie de l’entreprise, et la douce Sanna, l’horticultrice altruiste de l’exploitation, vont avoir raison de sa mission, notre inspecteur va peu à peu se laisser emporter et devenir l’un des « cadres » importants de cette drôle d’exploitation agricole.
Il compte à ses côtés une équipe des plus hétéroclites; un ancien pilote spécialisé dans la dispersion de cendres humaines en plein ciel, une enseignante de patois savolais un peu cinglée ou encore un ancien député repenti.
Ce potager est le quatorzième roman traduit d’Arto Paasilinna, qui offre au-delà d’une histoire très originale, une réflexion sur la justice, et l’interprétation de cette dernière chez des gens ayant la certitude de faire le bon choix en se suppléant à la loi, pour atteindre dans cette équité concentrationnaire l’harmonie que devrait apporter la justice.

Un roman drôle et étrange, qui emmène le lecteur partout, sauf là où il croyait aller. De l’enlèvement d’un cariste adorateur Paasillinade Lucifer et pyromane au kidnapping des grosses pointures de l’industrie finlandaise, cette improbable histoire nous plonge dans une suite d’aventures haletantes, loin dans le nord et ses déserts blancs.

Titre: Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison
Auteur: Arto Paasilinna
Traduit du finnois par Anne Colin du Terrail.
352 pages.
20 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à