fbpx

Ados: le temps de la lecture cocooning

par

Par Martine Bréson – PUTSCH.MEDIA/
C ‘est une histoire étrange presque dérangeante que nous fait vivre ce gros roman. Gemma, une adolescente en rébellion contre ses parents se fait enlever dans un aéroport de Bangkok par un homme qui l’emmène dans une maison perdue au cœur du désert australien. Cet homme lui avouera l’avoir observée et suivie depuis sa petite enfance. Pour Gemma il y aura d’abord la peur, la colère puis les tentatives d’évasion ratées et enfin une sorte d’attachement à cet homme qui semble vouloir lui faire partager son amour du désert et de la nature. Aux cotés de l’adolescente, pour nous aussi lecteur, ce kidnappeur finit par nous émouvoir. On oublie presque qu’il séquestre cette ado. Cet homme que l’on a envie de condamner devient touchant car il permet à cette jeune fille de prendre conscience que tout ce qu’elle rejetait , ses parents, le confort, ses amis étaient peut être plus importants qu’elle le pensait. C’est aussi un roman initiatique. Bien sûr, on pense au syndrome de Stockholm , la victime qui s’attache à son bourreau, mais dans ce cas, l’explication serait presque trop simple. Cette histoire restera longtemps gravée dans votre esprit comme une aventure fascinante et terrifiante à la fois.
Titre:Lettre à mon ravisseur Auteur: Lucy Christopher Editions :Gallimard ( collection scripto) A partir de 14/15 ans Prix:13 euros

Petites histoires de quartiersNe vous fiez pas à la couverture pas très attirante de ce livre. Il faut absolument lire ce recueil de nouvelles. Ces histoires qui s’enchaînent sont toutes de petits bijoux. Elles sont ancrées dans le présent , dans l’actualité , dans notre vie quotidienne et elles plairont à tout ceux qui en ont assez des romans où « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil » et où les bons gagnent toujours à la fin. Là, on est dans la vraie vie. Le racisme ordinaire avec un ado qui ne supporte pas qu’on lui demande sans cesse son origine, un jeune aveugle qui découvre la mer ,comment un père vit la naissance de son bébé mongolien ou encore la terreur d’une petite fille agressée par son père : à chaque fois l’auteur fait mouche. On est touché, ému, horrifié mais à la fin de chaque nouvelle, on n’a qu’une hâte, c’est de lire la suivante.

Titre: Petites histoires de quartiers Auteur: Julia Billet Editions: Océan ados A partir de 15/16 ans Prix: 11euros.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à