fbpx

(Vidéo) Forum de Davos : La journaliste Sophie Corcoran dénonce l’hypocrisie et le cynisme des puissants de ce monde

par
Partagez l'article !

Décidément nos confrères canadiens de Rebel News ont décidé de ramener le maximum d’informations des coulisses du prestigieux forum économique mondial de Davos qui se déroule actuellement en Suisse.

Nous rapportions ce lundi 23 mai sur Putsch de la rencontre du journaliste Ali Yemini de Rebel News avec la rédactrice en chef adjointe du New-York Times, Rebecca Blumenstein, surprise attablée à la terrasse d’un café de Davos. Elle avait refusé de répondre à ses questions. Et pour cause, elle était invitée en tant qu’intervenante et programmée pendant ce forum de Davos, sous la direction de Klaus Scwhab.

Mais Ali Yemini n’est pas le seul sur place pour Rebel News. La journaliste indépendante Sophia Corcoran (suivie par près de 80 000 followers sur Twitter) est également sur place. Et elle aussi, tente de montrer les coulisses d’un forum qui regroupe les individus les plus puissants de la planète. Et son récit est bluffant sur les conditions très restrictives de sécurité, la présence de jets privés ou encore le traitement des journalistes non conventionnels sur place.

« Je suis en dehors de la zone sécurisée ici à Davos, c’est intéressant de voir comment les élites qui veulent que nous ayons une identification numérique, une surveillance accrue et veulent surveiller chacun de nos mouvements, veulent une immense intimité pour elles-mêmes et n’ont aucune responsabilité » indique Sophie Corcoran dans l’une des vidéos publiées sur son compte twitter.

Dans la série de tweets ci-dessous, Sophie Corcoran dénonce l’hypocrisie du Forum économique de Davos où les femmes et les hommes les plus puissants du monde sont littéralement retranchés derrière des forces de sécurité et une surveillance accrue pour éviter d’entrer en contact avec la population. Sophia Corcoran dénonce notamment l’hypocrisie des grands de ce monde sur le climat alors qu’ils sont acheminés par jets privés ou encore l’ouverture totale des frontières alors que le forum lui-même est placé sous haute protection, sans possibilité d’y accéder sans les autorisations préalables. Enfin, elle met aussi en cause certains grands médias qui sont partenaires de l’événement et dont certains de leurs membres sont invités à des conférences.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à