fbpx

Corten+ : un traitement efficace pour accélérer la rouille ?

par
Partagez l'article !

Créer un effet de corrosion naturelle avec l’activateur de rouille Corten+
La rouille est souvent perçue comme le calvaire des objets métalliques. Pourtant cette couleur brun-rouge n’est pas dénuée de charme. Ses éclats esthétiques ont d’ailleurs éveillé l’intérêt de nombreux architectes et designers. En effet, la rouille apporte une identité vintage particulièrement en vogue. Il de moins en moins rare de découvrir des décorations en « métal rouillé », en intérieur comme en extérieur.

Comment obtenir une rouille « de qualité » avec Corten+ ?
L’oxydation naturelle se déroule lentement. Pour les moins patients d’entre vous, Corten+ est parfait. Adapté à tout type de métal oxydable, cet accélérateur de rouille génère un résultat uniforme, homogène et régulier. Il couvre l’ensemble de la surface métallique en seulement quelques heures. Corten+ permet en effet au métal de développer sa rouille tout en le gardant intact après sa « maturation ».
La plupart des accélérateurs de rouille du marché sont composés d’acide. Ce composant est connu pour son caractère nocif envers l’environnement comme envers l’utilisateur. Corten+ appartient cependant à la minorité d’accélérateurs de rouille dépourvus d’acide : il est donc sans danger. De plus, il ne requiert aucun autre produit pour arrêter le processus d’oxydation, car il agit uniquement en surface.

Afin de parvenir à un bel effet de corrosion, conformez-vous scrupuleusement à ces étapes :
• Préparez le métal
S’il s’agit d’un métal laminé à froid (surface lisse, gras au toucher et des bords tranchants), dégraissez préalablement la surface). Si par contre, c’est un métal laminé à chaud (surface rugueuse, sans toucher gras ni bords arrondis), sablez la surface.
• Agitez l’activateur de rouille jusqu’à ce qu’il y ait plus de débris au fond. Puis enduisez le métal de manière uniforme. Veillez à ce que le produit soit appliqué sur une surface parfaitement sèche.
• Au bout d’une demi-heure, vous remarquerez que la surface commence à prendre une teinte bleutée. S’il demeure des zones aux couleurs restées inchangées, vérifiez que ces endroits ont bien été dégraissés ou « sablonnés ». Appliquez alors de nouveau le produit.
Si le métal est en contact permanent avec l’humidité, prévoyez du vernis pour éviter sa décomposition.

D’autres méthodes pour accélérer l’oxydation de métaux
La plupart des métaux rouillent naturellement sous l’action du dioxygène et de l’eau. La simple alternance entre le soleil et la pluie suffit même à ce qu’elle se forme. Cependant, le phénomène de corrosion s’étale dans le temps. Prévoyez donc d’attendre plusieurs mois, voire des années pour obtenir cette jolie couleur. Heureusement, il existe plusieurs alternatives pour accélérer le processus.
Enduire régulièrement le métal d’eau salée serait efficace, de même pour le citron, le vinaigre ou l’acide chlorhydrique. Attention, cette dernière méthode est certes moins chronophage que les autres, mais elle nécessite une vigilance particulière. En effet, l’acide est dangereux pour la santé. De plus, il faut le doser attentivement au risque d’impacter le cœur du métal et de l’endommager irrémédiablement. L’objectif est de n’obtenir que la rouille superficielle. L’oxydation provoquée artificiellement, surtout avec de l’acide, requiert un « stabilisateur » pour arrêter le processus. Or ce produit fragilise la rouille et le conduit à s’écailler. Il est donc nécessaire pour qu’une fois l’oxydation désirée atteinte, vous puissiez le garder tel quel.

Photo by Tito la star on Unsplash

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à