fbpx

Alors que l’Italie reçoit un ministre chinois, Nathan Law le dissident hongkongais proteste à Rome

par

Le ministre chinois des affaires étrangères a été reçu par son homologue italien, Luigi di Maio. Rome a confirmé les bonnes relations avec Pékin. Au même moment, le dissident hongkongais exilé à Londres, Nathan Law, protestait devant le ministère des affaires étrangères italien.

Luigi Di Maio, le ministre italien des affaires étrangères a reçu le 25 août à Rome son homologue chinois Wang Yi.  Après la rencontre, le ministre a déclaré à la presse avoir eu avec Wang Yi, « une réunion très fructueuse ».

Luigi Di Maio, a souligné que « les principaux enjeux avaient été abordés, à commencer par la relance de notre partenariat stratégique d’un point de vue économique et industriel, qui est une priorité pour l’Italie ». Le ministre italien a aussi déclaré avoir discuté avec son homologue chinois « d’Hong Kong et de la Méditerranée élargie« .

Wang Yi, a souligné que sa venue à Rome était « la première visite du ministère chinois des Affaires étrangères après l’épidémie mondiale de pandémie et la première étape de cette tournée en Europe est l’Italie ». Pour le ministre chinois, ce choix a montré  « l’attention que nous portons aux relations avec l’Italie ».

Alors que les deux ministres s’exprimaient face à la presse, l’un des dissidents de la contestation de Hong Kong rencontrait, lui aussi, des journalistes. Devant le palais de La Farnesina, siège du ministère des affaires étrangères italien, le dissident hongkongais Nathan Law (interviewé par Putsch en 2019) lançait – entouré par plusieurs parlementaires italiens – un appel aux gouvernements occidentaux en les invitant à être très prudents dans leurs relations avec la Chine.

« Le régime autoritaire le plus puissant du monde – a déclaré Nathan Law – constitue une menace pour les démocraties, notamment en utilisant des mesures d’infiltration, notamment en utilisant l’influence de leurs entreprises d’État comme Huawei. Si des infrastructures telles que les télécommunications, les ports ou même l’industrie nucléaire sont contrôlées ou appartiennent à des entreprises chinoises, cela représentera un grave danger pour le pays

Après Rome, le ministre des affaires étrangers chinois a continué son tour des capitales européennes. Il est passé par la Norvège, les Pays-Bas. Vendredi 28 août il sera à Paris, où il rencontrera le Président de la République Emmanuel Macron et le ministre des affaires étrangers Jean-Yves Le Drian. Dimanche il participera à une conférence organisée par l’Ifri, l’Institut Français des Relations Internationales.


L’intervention de Nathan Law à Rome. Vidéo réalisée par Angelo Andrea Vegliante pour l’association AREF International Onlus.


A lire également :

Joshua Wong : « Les Hongkongais poursuivront le combat et ne se rendront jamais »
François Wu : « La seule raison de l’exclusion de Taïwan de l’OMS réside dans l’opposition de Pékin »
(vidéo) André Gattolin : « Quand on dit qu’on est en guerre, il faut assurer une économie de guerre »
La Chine a-t-elle fait pression sur l’UE pour modifier son rapport sur la désinformation autour du Covid-19 ?

 


(Photo à la une : Nathan LAW leader du mouvement de contestation à Hong Kong – image téléchargée, avec l accord de M. Law, de sa page Facebook)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à