fbpx

Christian Pouchelet (maire rural de Millay) : « Si on aime pas la campagne, on n’y va pas! »

Spécial élections municipales 2020 – Putsch a interviewé le maire du petit village de Millay situé dans la Nièvre. L’élu est à l’origine d’une délibération du conseil municipal, de ce village de 450 habitants, très particulière. Elle vise à éviter des plaintes contre des coqs, réputés « trop bruyants », ou contre les odeurs des vaches considérées comme trop « naturelles ». Une mesure qui peut faire sourire mais qui en réalité, exprime la volonté de protéger les spécificités du monde rural très souvent oublié par la politique nationale.

propos recueillis par

Quel type de mesure a voté le conseil municipal de Millay ?

Nous avons voté à l’unanimité une délibération pour protéger les bruits et les odeurs de la campagne. Nous l’avons fait, disons, pour « prévenir et mieux soigner ». C’est un peu comme si on avait essayé de « vacciner » notre commune contre des plaintes qui pourraient être déposées par des personnes n’appréciant pas certains des aspects les plus typiques de la vie rurale.

Des citadins viennent habiter en campagne ou choisissent d’y passer les vacances. Comment ceux qui ont choisi Millay ont-ils réagi?

Ils sont tous d’accord car il partagent une simple constat : si on aime pas la campagne, on n’y va pas !

 

« Nous aussi, Français des campagnes, comprenons l’importance de l’écologie. Nous en faisons pas mal, notamment en entretenant nos paysages »

 

Que pensez-vous de ces urbains qui partent s’installer en province, dans des petits villages et qui portent plainte pour des nuisances sonores ou olfactives ?

Je crois qu’il s’agit souvent de personnes négatives, qui ont tendance à voir le mal partout. De plus, je pense que le dépôt de ce type de plaintes, c’est aussi une façon de se faire de l’argent.

Parfois, il y a des contraintes écologiques imposant des changements d’habitudes même dans les campagnes. Qu’en pensez-vous ?

Nous aussi, Français des campagnes, comprenons l’importance de l’écologie. Nous en faisons pas mal, notamment en entretenant nos paysages. Mais je crois que certaines des mesures prises à Paris, ne prennent pas suffisamment en compte les exigences de ceux qui vivent dans le monde rural. De plus, si on considère la réalité des petits communes, il faut se rappeler qu’elles disposent de budgets très limités et que sans aides, elles ne peuvent pas faire grand chose dans certaines matières.

Quel est votre regard sur l’utilisation de la voiture dans la France rurale ?

Quand on vit loin des centres urbains, la voiture est nécessaire. Bien sûr, nous aimerions bénéficier d’alternatives plus écologiques pour nous déplacer. En même temps je crois qu’avant de rendre plus difficile l’usage de la voiture aux gens des campagnes, il faudrait arrêter les paquebots et les avions. Ces moyens de transports sont beaucoup plus polluants que les voitures des ruraux. Vous voyez, il y a quelques temps on parlait de l’interdiction des feux de bois en ville. Mais certaines personnalités politiques qui faisaient cette proposition ne se privaient pas de prendre l’avion…

Une dernière question. Allez-vous vous représenter aux municipales de mars 2020 ?

Oui. Fautes d’autres candidats.

C’est-à-dire ?

J’ai déjà fait quatre mandats et, s’il n’y a pas d’autres candidats, je m’apprête à faire le cinquième. Il faudrait que plus de jeunes se portent candidats dans les communes rurales. Mais les emplois du temps des maires de campagne sont très denses, même si le nombre de leurs administrés est limité. C’est donc difficile pour les personnes qui travaillent de servir leurs concitoyens en tant que maire ou élu municipal.

 


Vous pouvez soutenir Putsch sur Tipeee   : fr.tipeee.com/putsch

 


Pour aller plus loin :

Le 30 janvier 2020, l’Assemblée Nationale a adopté à l’unanimité la proposition de loi pour la protection du patrimoine sensoriel des campagnes françaises. Le texte est en lecture en ce moment au Sénat.  La commune de Millay sera l’une des nombreuses administrations locales en milieu rural, à bénéficier de la future loi.

 


A lire également :

* (Vidéo) Municipales 2020 – Gaspard Gantzer : « Anne Hidalgo n’est pas une bonne gestionnaire »
* (Vidéo) Municipales 2020 – Serge Federbusch: « La perte de civilité dans Paris est très inquiétante »


(crédit image à la une : Christian Pouchelet, maire de Millay – © C. Pouchelet)

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à