fbpx

« Etre beau » : L’humain et le handicap au centre de l’attention

par

Être handicapé, qu’est-ce que cela représente aujourd’hui ? Dans ce beau livre illustré des photos magnifiques d’Astrid di Crollalanza, la romancière, mère d’un enfant dit « handicapé » brosse dix-huit portraits, issus de ses rencontres, de ceux qui sont considérés comme différents.

Ils viennent de tous les milieux, ils ont entre 17 et 67 ans, mais ils ne sont pas « dans la norme », comme on dit. Le livre est aussi une réflexion sur l’image et la place dans la société de ces êtres souvent brisés, infirmes, peu reconnus.

Des personnes qui pourtant ont des rêves, des talents, des compétences qui pourraient être valorisés et qui ont beaucoup à nous apprendre. La réussite de ce texte tient à ces rencontres magnifiques, bouleversantes, ces séances photos qui en disent long. Et cette question qui revient sans cesse est d’interroger les corps à partir des photos Être beau, c’est quoi ? N’est-ce pas plutôt, être beau de l’intérieur, donner, recevoir? . Dans les contes de fées « la beauté y est toujours le reflet d’une belle âme et quand la laideur prend sa place, c’est sous le coup d’un mauvais sort, ou alors pour se mettre à l’abri d’un danger. (…) Récupérer son image, c’est s’en moquer. S’en dégager, en extrayant l’ego… Ce qu’il faut de joie d’abandon pour exister dans le regard de l’autre, domine toute relation et crée ce que l’image ne peut qu’affleurer, l’amour de l’autre ! »

 

 


« Être beau »
de Frédérique Deghelt et Astrid di Crollalanza – Editions Stock
192 pages – 20,99 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à