Barbara : la potion nostalgique d’Alain Vircondelet

par

Par Marc Emile Baronheid – Un double CD rejoint la kyrielle d’ hommages à l’inoubliable interprète de L’Aigle Noir et de Ma plus belle histoire d’amour. Il est intitulé « Dis, quand reviendras-tu ? », chanson chevillée à l’amour-passion pour un diplomate en poste à Abidjan « qu’elle s’imagine aimer », commente Vircondelet qui relate sobrement l’ épisode.

Au gré de 43 chansons, Barbara interprète Brel, Brassens, Moustaki, J.J. Debout mais aussi Aragon, Hugo et … Barbara.
Biographe reconnu par ses pairs, Algérologue distingué, Alain Vircondelet est également l’auteur d’un convaincant « L’art jusqu’à la folie » (éditions du Rocher), consacré à Camille Claudel, Séraphine de Senlis et Aloïse Corbaz. Son approche de Barbara s’inscrit dans la ligne sensible, généreuse, lucide qui le caractérise. Ici il va l’amble avec la chanteuse, entre émotion et mélancolie, blessures et détermination. Les chansons, les situations prennent une densité déterminante. « La chanson, c’est mon poison et mon remède ». Vircondelet, c’est une potion nostalgique.

« Chez Barbara – La dame Brune », Alain Vircondelet ; illustrations de Philippe Lorin, éditions du Rocher. 20,90 euros
« Dis, quand reviendras-tu ? », Barbara, 2CD EPM Musique, 10 euros

Lire aussi dans notre sélection littéraire :

Collette : la nouvelle réussite littéraire de Dominique Bona

Flavie Flament : ses accusations de viol dans un livre

Georges Simenon : attention poids lourds

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à