Rouen : le Jardin Plume, fruit de la passion

par

Par Pascal Baronheid – Jouer avec les lignes, les formes, l’espace, la nature, offrir aux nuages le plaisir narcissique de se mirer dans des plans d’eau, déambuler entre grande persicaire orientale, dahlia « grenadier », ipomée « heavenly blue », sanguisorbe ou simple bulbe de poireau monté à fleur, aller nus pieds par une prairie de camassias à l’heure où la rosée le dispute à la brume, donner en mai le la à l’ancolie ou trier les pommes tombées en octobre implique une vastitude peu envisageable en ville.

Le Jardin Plume le permet. Il a été créé voici vingt ans près de Rouen. Ses concepteurs ont réalisé un tour de force, en bonne intelligence avec une nature dont ils se réclament des partenaires de jeu et de dialogue, sans perdre de vue qu’au final le jardinier doit rester maître du jeu. Péché d’orgueil, fruit de la passion ? Les photos prises au long des saisons ne départagent pas les forces en présence. Poétiques et volubiles, elles invitent à l’enchantement.

(*) vers de Green (Paul Verlaine)

« Le Jardin Plume », textes Sylvie et Patrick Quibel ; photographies Joëlle et Gilles Le Scanff-Mayer, éditions Ulmer, 32 €

Lire aussi dans notre sélection de Beaux livres :

Jardins : le guide pratique pour tous par Kingsbury

Magnum : toute la légende de l’agence dans une biographie

Mad Men : l’Amérique fantasmée des 60’s

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à