Reims Jazz Festival 2016 : sonorités du monde et militantisme jazzy

par

Par Romain Rougé – Du 13 au 29 octobre 2016, un air jazzy parcourra Reims et sa région. Durant trois semaines, la 23ème édition du Reims Jazz Festival verra se côtoyer les grands noms actuels avec la scène émergente. Le tout sur une note engagée afin de valoriser la culture jazz.

Porté par l’association [djaz]51 créée en 1991, le Reims Jazz Festival souhaite plus que jamais s’imprégner de diversité. C’est pourquoi on entendra des sonorités méditerranéennes ou issues de la scène underground londonienne, en passant par des musiques du monde et des reprises de « hits ». Pour les programmateurs, « le jazz est pluriel et surprenant, le jazz se nourrit d’autres musiques, il est en perpétuelle évolution et devient une promesse de rencontres ».

Pour tenir cette engagement, neuf concerts sont annoncés. Neuf scènes sur lesquelles se produiront : Labarrière/Poulsen (jeudi 13), David Chevallier (vendredi14), Belugas 4tet (samedi 15), Sandra Nkaké & Jî Drû (jeudi 20), Olivier Py (vendredi 21), Julien Lourau (samedi 22), Bernard Scrubber Jazztet (jeudi 27), Paolo Fresu Devil 4tet (vendredi 28) et Kevin Norwood (samedi 29).

Ces concerts seront accompagnés de plusieurs actions en lien avec l’événement. On notera notamment l’exposition photographique Persistance Rétinienne qui retracera l’histoire du festival, ou bien la projection du film Whiplash en amont de la performance solo du saxophoniste Olivier Py.

Enfin, lors de cette 23ème édition, notons que les organisateurs annoncent développer « des actions militantes de médiation et de sensibilisation », grâce notamment aux collaborations avec différents lieux d’accueil du département.

Qui a dit que l’automne était une saison morte ?

Reims Jazz Festival
Du 13 au 29 octobre 2016
Reims et sa région

Informations et programme complet sur le site internet : www.djaz51.com/rjf/

A lire aussi dans L’actualité de la culture :

Gstaad Menuhin Festival & Academy : quand le classique se met au vert

Le Livre sur la Place : Nancy fait sa rentrée littéraire

Les francophonies en Limousin : quand le français s’internationalise

Les francophonies en Limousin : quand le français s’internationalise

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à