fbpx

L’Odorat: un documentaire qui va vous chatouiller les narines

par

Par Florence Yérémian – Les odeurs représentent des perceptions particulières car elles sont intrusives et à l’essence même de nos émotions : sans qu’on s’y attende, elles peuvent nous surprendre au détour d’une rue ou nous replonger dans un passé lointain à la façon de la madeleine de Proust

.
Intrigué par ces senteurs qui se déclinent à l’infini, le réalisateur canadien Kim Nguyen a souhaité les disséquer afin de mieux les comprendre. À travers les réflexions d’artistes, de thérapeutes ou de scientifiques, il a construit un plaisant reportage tentant de remonter aux sources de l’odorat. Parmi ses multiples intervenants se croisent un chasseur de truffes, un parfumeur mystique, un Maitre de cérémonie du thé ainsi qu’une Docteure en neurosciences qui nous initie brièvement aux secrets du cortex primaire. Aussi instruits soient-ils, tous ces protagonistes parlent de l’odorat de façon sensuelle et très poétique. Il en va ainsi de ce chef cuisinier qui évoque avec ivresse le parfum des vagues vierges de l’Atlantique, de cet œnologue qui hume comme un dévot son vieux vin aux relents de cassonade, de cet astronaute qui nous révèle avec émotion l’odeur particulière de l’espace, sans parler de cette minutieuse botaniste mesurant les signaux aromatiques des fleurs pour tenter d’en capter le langage érotique.
En les écoutant parler, notre cerveau recrée inconsciemment une multitude de senteurs minérales, boisées ou musquées. La plupart des gens les associent à des goûts, d’autres à des couleurs, certains enfin conceptualisent les odeurs sous forme de vibrations. Afin de souligner ces impressions olfactives, Kim Nguyen a choisi de diffuser des fragrances dans toutes les salles de projection de son film. Entre des essences d’ambre gris, de safran ou de pain d’épice, le spectateur est ainsi mis à contribution pour essayer de deviner quels sont ces parfums qui viennent lui chatouiller les narines. L’idée d’un « film parfumé » est aussi novatrice que sympathique. Cette, ce concept peut entrainer un mal de tête à ceux qui ont la truffe sensible, mais il a le mérite d’éveiller un organe relativement peu usité au cinéma: votre nez!

L’odorat? Un documentaire qui nous rappelle agréablement la poésie olfactive de Patrick Süskind…

L’Odorat
Un film de Kim Nguyen
Canada – 84 min – 2016
Sortie en salle : le 10 février 2016

A noter : Une avant première est prévue le dimanche 7 février à 13h au Drugstore Publicis. Le film sera suivi d’une conférence d’1h30 sur le thème de l’odorat en présence de Roland Salesse (Docteur ès Sciences, concepteur de l’Unité de Neurobiologie de l’Olfaction de Jouy-en-Josas)

Lire aussi dans Cinéma :

The Danish Girl : Un pur moment de grâce mélancolique

Mon maître d’école : le portrait d’un instituteur pagnolesque

Encore Heureux: une folie douce portée par Sandrine Kiberlain et Edouard Baer

Jodorowsky’s Dune : le reportage génial sur la genèse d’un film fantôme

Snoopy : une pépite de bonheur au cinéma

Joy : un film au faire-valoir insipide

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à