fbpx

Festival Littérature et Journalisme : le mauvais genre a bon goût

par

Par Amélie Coispel – bscnews.fr/ Le festival Littérature et journalisme lance sa nouvelle édition du 9 au 12 Avril 2015 sur la Place de la République à Metz, et rassemble 180 invités autour de la thématique « mauvais genre ».Quoi de plus emblématique que la Place de la République pour réveiller la liberté d’expression ? La thématique de cette nouvelle édition, « mauvais genre », une thématique malheureusement d’actualité suite aux événements du 7 janvier qui résonnent encore dans les têtes, appelle à la satire et la caricature. Il s’agit pour ce festival, qui jouit déjà d’une notoriété incontestable, de laisser les langues de bois au placard pour s’attarder sur des réflexions moins sages et diplomates, mais non moins intelligentes. Et pour ce faire, le festival rassemble cette année 180 intervenants : romanciers, journalistes, essayistes, auteurs jeunesse, dessinateurs et scénaristes de bande dessinée invités, parmi lesquels des auteurs et journalistes étrangers, qui partageront avec le public et interagiront sur des questions qui font l’actualité. Des tables rondes aux grands entretiens, en passant par les rencontres ou des apéros littéraires, les occasions de s’entretenir avec les auteurs ne seront pas des moindres !

Et pour parrainer cette nouvelle édition, l’invité d’honneur n’est autre que Frédéric Beigbeder, directeur de la rédaction du magazine Lui et romancier, auteur notamment de L’amour dure 3 ans, 99 francs ou plus récemment Oona et Salinger. L’écrivain animera une table ronde samedi 11 avril, autour d’une question qui le turlupinait depuis un moment : Les écrivains réalistes sont-ils mythomanes ? Marie-Aude Murail sera quant à elle l’invitée d’honneur jeunesse tandis que Fluide Glacial le sera pour la Bande Dessinée. Cette nouvelle édition est aussi l’occasion de rencontrer Florence Aubenas, Cédric Gras, Eric Fottorino ou encore Lydie Salvayre, lauréate du prix Goncourt 2014.
Cet événement littéraire et journalistique s’articule autour de questions sociétales mais aussi lexicales, avec l’exemple d’un grand entretien avec Stéphane Paoli & Alain Rey, l’un journaliste, l’autre, lexicographe, sur l’usage des mots et de la mémoire dans le récit de notre histoire collective. Et dans l’univers journalistique, des goûters d’écoute seront dispensés par Arte Radio, alors que des cartes blanches seront accordées à Rue 89 ou à l’hebdo « Le 1 ».
Parce que « mauvais genre » induit aussi cette notion controversée qu’est la théorie du genre, des manifestations sont attendues autour du thème du genre, entre féministes et simples citoyens. Par ailleurs, le festival Littérature et Journalisme décernera trois prix que sont le prix Marianne, à Claude Quétel pour L’effrayant docteur Petiot – Fou ou coupable ?, le prix Graoully à Max Ducos pour Le mystère de la grande dune, et le prix Marguerite Puhl-Demange à Joy Sorman pour son roman La peau de l’ours.

Au-delà d’un festival sur la littérature, ou d’un événement journalistique, le festival du Livre de Metz lie deux domaines dont la frontière est infime pour se glisser dans des réflexions profondes qui révèlent les enjeux du monde d’aujourd’hui, le tout enveloppé dans un thème général qui laisse présager de belles pensées.

Festival Littérature et Journalisme
Du 9 au 12 avril
Place de la République – Metz
Entrée libre

Le site officiel du Festival : www.lelivreametz.com

A lire aussi:

Escale du livre à Bordeaux : Embarquez au royaume de la littérature !

Festival du cinéma brésilien : l’Amérique latine sous les projecteurs

Virginie Despentes, Philippe Sollers, Anne Wiazemky et les autres

Angoulême 2015: la consécration du manga avec le Grand Prix, Katsuhiro Otomo

FIBD 2015 : rencontre (dessinée) avec Denis Barjam

Le 104 : le grand voyage au cœur du festival Objectif Aventure

Deauville au printemps : Livres & Musiques à l’américaine

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à