fbpx

Bonté Divine ou les péripéties burlesques de Père Capote

par

Par Florence Gopikian Yérémian – bscnews.fr/ Le Père Fabijan est dépité: les villageois de sa paroisse copulent à tout va mais ils ne font plus d’enfant! Afin de remédier à cette terrible baisse de la natalité, il décide pieusement de donner un petit coup de main au bon Dieu: avec l’aide de Petar – le vendeur du kiosque local – il se met à percer secrètement tous les préservatifs mis en vente sur la place centrale. Malgré la consommation abondante de ces capotes défectueuses, aucune femme ne semble tomber enceinte.

Les deux larrons enrôlent alors le pharmacien dans leur divin complot en le chargeant de remplacer les pilules contraceptives de ses clientes par des vitamines. Très vite les naissances se multiplient et la petite île croate commence même à attirer des touristes stériles en quête de fertilité! Par delà l’afflux incontrôlable d’étrangers, l’ambiance du village tourne bientôt à la catastrophe: étant donné que tout le monde couche avec tout le monde, on assiste à un tsunami de bébés adultérins! Il y a les marmots nés avant le mariage, ceux conçus dans le dos d’un mari et ceux dont on ne connait pas exactement le géniteur… Face à une telle zizanie, le pauvre Père Fabijan voit sa bonne action se transformer en un véritable calvaire au point de se retrouver un beau matin avec un orphelin sur les bras! Aussi bonnes soient ses intentions, il comprend alors que l’on ne seconde pas inopinément le Seigneur…

Ce film croate est un très beau moment de cinéma: avec son petit air à la Don Camillo, il nous entraine allègrement sur les côtes de la mer adriatique au coeur même des traditions dalmates. Emporté par le son rustique des trompettes locales, on assiste à un opus cinématographique aussi burlesque qu’émouvant. L’ensemble des comédiens sont excellents et font preuve d’une belle authenticité mais c’est à Kresimir Mikic que revient la sainte consécration car sa prestation tient du miracle: avec ses grands yeux naïfs et ses cheveux effilés, cet acteur confère au personnage de Don Fabijan une attitude aussi loufoque qu’infantile. Pudiquement dissimulé derrière ses fonctions ecclésiastiques et sa longue soutane noire, il tente en permanence de contenir son assurance et reste stoïque face aux situations les plus insensées: outre ses répliques extravagantes, c’est un vrai régal de voir ce dévotieux chapelain examiner méticuleusement toutes les variétés de préservatifs avant d’entamer sa guerre sainte contre ces assassins de latex! Aux côtés de cet amusant père salvateur se distinguent également le pieux et débonnaire Petar (Niksa Butijer) ainsi que Marin, le pharmacien (Drazen Kühn) dont les idées ultra-xénophobes ne cessent d’agrémenter le scénario déjanté de cette tragi-comédie. Malgré l’avalanche de blagues et de quiproquos, le film de Vinko Bresan propose aussi de grands moments d’émotion. En nous plongeant dans les alcôves des villageois croates, il nous révèle le malaise d’un univers rural et traditionnel qui a beaucoup de mal à s’adapter à la modernité du XXIe siècle. A travers le personnage de Don Fabijan, il ose aussi lever le voile sur une part sombre de l’église catholique: traitant aussi bien de l’adultère que de la pédophilie, il pose un regard cru et amer sur les mensonges colportés depuis des siècles par la religion.
Entre un maire sodomite, un évêque se déplaçant en yacht et une palette de prêtres cachant leurs péchés dans le sacrement de la confession, ce long métrage demeure malgré tout plus sérieux qu’il n’y parait. Nous faisant passer du rire aux larmes, il met en avant un grand questionnement métaphysique autour du Deus Absconditus: si Dieu existe, comment peut-il commettre ou ne serait-ce que tolérer le mal sur terre?

Bonté divine? Aussi subversif soit-il, ce film est une bénédiction !

Bonté Divine
Un film de Vinko Bresan
Avec: Kresimir Mikic, Kiksa Butijer, Drazen Kühn, Marija Skaricic
Croatie 2013 – 1h33
Sortie nationale: le 1er Avril 2015 (Ce n’est pas un poisson d’avril, juste un ichtus chrétien!)

NB: Bonté divine est le plus gros succès au box-office croate depuis l’indépendance du pays en 1991! Peu avant l’attentat contre le siège de Charlie Hebdo, Charb avait réalisé des caricatures pour la promotion de ce film…


Bonté Divine
Bonté Divine Bande-annonce VO

A voir aussi:

A trois on y va : une comédie romantique, tendre et délicate

Shaun le Mouton : une course-poursuite à la bande-son excellente

Big Eyes de Tim Burton: un canul’Art incroyable

SELMA: une fresque poignante contre l’injustice et la ségrégation

La Sapienza: un cheminement baroque en quête de spiritualité

Cendrillon: Kenneth Branagh ressuscite magnifiquement le conte de Perrault

Kingsman: une comédie d’action typically british!

Birdman : Michael Keaton joue magistralement les Icares sous les feux de la rampe

Hungry hearts : un film dérangeant de Saverio Costanzo

Bébé Tigre : le tumultueux parcours d’un ado clandestin

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à