Lu Cong

Lu Cong : orfèvre de l’émotion

Partagez l'article !

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Né à Shanghaï en 1978, Lu Cong immigre aux Etats-Unis à l’âge de 11 ans. Une fois ses diplômes obtenus à l’université de l’Iowa en biologie et en arts plastiques, il décide se consacrer à l’art du portrait. Dans ses premières oeuvres déjà, outre la grandeur impressionnante, le pathos et le mélodrame intrinsèques, sa sensibilité envers ses sujets est évidente.

Partagez l'article !

Lu Cong a depuis développé son propre réalisme figuratif : ses portraits ne souhaitent pas saisir simplement l’adéquation physique parfaite avec le réel mais engagent plutôt à ressentir une interaction très forte entre le sujet et son observateur. Les oeuvres de Lu Cong sont empreintes d’émotions indicibles. Sources fertiles pour l’imagination, chaque visage, chaque regard, toujours empreint d’une gravité intrinsèque, semble l’ouvrage d’un orfèvre de l’émotion et de la délicatesse. Face à ses tableaux, le monde semble en suspension. Accroché à l’expression si palpable et si vraie des êtres qui sont peints, il semble que le temps s’arrête et qu’on embrasse, dans toute sa complexité, la fragilité et la force de l’humanité.

Comment …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à