fbpx

Neil Cowley : un trio qui touche juste

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Ce n’est pas criard, ce n’est pas tape-à-l’oeil mais c’est élégant, délicat, presque hypnotique. Le trio proposé par Neil Cowley ne fait pas dans la démesure mais joue un jazz efficace qui ne s’embarrasse pas d’un trop plein de références. Il y a du jazz, du jazz et encore du jazz.

Trois musiciens qui savent faire se répondre pour proposer une atmosphère singulière car on sent que ce trio aime voyager parmi les notes et les influences. Recommandé aux amateurs de jazz. Le néophyte risque de ne pas y trouver (malheureusement) son compte.

Neil Cowley – Touch & Flee
Naim Jazz

Lire aussi :

Nat King Cole : une célébration puissante et du beau monde

Cole Porter : ses grands titres dans une seule main

Bill Frisell : le Roi de l’exploration musicale

Jerry Léonide : la clé du jazz et de l’exotisme

Manu Katché : un Live in concert captivant

Jolie Holland : un Wine Dark Sea sans frontières

Hasse Poulsen : un ovni musical entre légèreté, punk et sensibilité

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à