fbpx

L’espoir en contrebande : les insolites destinées de Didier Daeninckx

par

Par Félix Brun – bscnews.fr / On ne présente plus Didier Daeninckx, cet écrivain engagé à la bibliographie riche et fournie, qui a reçu le Prix Goncourt de la nouvelle en 2012, pour « L’espoir en contrebande » : vingt-six nouvelles qui nous amènent aux quatre coins de la planète, au bout du monde, au bout de la vie, au fond des bas-fonds, au firmament de l’absurde et des délires. L’espèce humaine en tous genres y est représentée ; se croisent des individus de notre quotidien, de notre histoire et des personnages imaginaires.

Les descriptions et les images du monde de Daeninckx sont terribles et finement ciselées : « Les chiures de mouches troublent le regard des ancêtres dans leur cadre doré. » Les lieux y sont insolites tel cet « ancien café de pêcheurs où défilaient toute les solitudes en escale du monde. », le hasard souvent incongru : « François était né sous le signe de la rose, pendant l’orage qui noyait la Bastille, la nuit du 10 Mai 1981. » L’ambiance est parfois oppressante : « des nuages lourds stagnaient au-dessus d’une mer qui ne cessait d’inventer des nuances au gris. » Un livre d’émotions, de déraison, d’humour grinçant, de révoltes, de violences. Voilà un auteur qui joue avec habileté des situations et des évènements historiques, mêlant fiction et réalité et usant avec art de la métaphore.

« Si l’enfance est le centre de la vie, la jeunesse est la première de ses banlieues. »

L’espoir en contrebande
Auteur : Didier Daeninckx
Editions : Folio

A lire aussi:

L’inventaire des éventaires

Vieux Bob : le recueil de nouvelles talentueuses de Pascal Garnier

La ballade du mauvais garçon : Nan Aurousseau entre fiction et réalité

Roland Topor : ce poète en « état de légitime défense permanent « 

Raymond Famechon : une résurrection dans un livre passionnant

Le testament de Lucky Luciano : un polar boudé par la critique car suspecté d’apologie du crime organisé

Oscar Coop-Phane : un talent littéraire qui ne se dément pas

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à