fbpx

A la découverte des trésors de l’art contemporain

par

Par Felicia Sideris – bscnews.fr / Depuis 1725, les Salons s’invitent au centre de Paris pour y accueillir les joyaux de l’art contemporain. Ses couloirs ont traversé les époques et les mouvements, ont été arpentés par les plus grands noms de la culture française et ont été le lieu des rivalités entre savoir-faire officiel, académique et moderne. Cette année, ce sont plus de 600 artistes confirmés, venant de la peinture, de la sculpture, de la gravure et de la photographie, qui exposeront leurs oeuvres et dévoileront ainsi le monde contemporain sous toutes ses facettes. C’est dans les salles luxueuses du Carrousel du Louvre, sous l’illustre triangle de la Pyramide, que les beaux arts vont pouvoir se déployer encore une fois. La scénographie du lieu sera évidemment elle aussi somptueuse. Conçue par Bruno Moinard, notamment l’architecte des Cartier dans le monde, du siège social d’Hermès et plus récemment de la rénovation du Plaza Athénée, la scénographie jouera sur l’élégance et la pureté.

Pour cette édition, le coeur de l’événement sera le 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine, mais surtout l’occasion de fêter les 80 ans d’amitié entre les artistes chinois et le Salon qui a accueilli les professionnels de cette nationalité pour la première fois en 1934. Pour célébrer cette entente, non seulement un espace singulier sera consacré à la Chine mais les talents seront aussi mis à l’honneur avec une programmation musicale : la cantatrice chinoise Qui Shuwei sera accompagnée de Marc Archaimbault, chanteur lyrique ténor, et de Xiaomo Zhang, chef de coeur et pianiste, pour un concert inédit dans lequel la musique de France et de Chine se feront écho en harmonie.
Dès ses débuts, le Salon a vu défiler des artistes illustres tels que Ingres, Delacroix, Daubigny, Manet, pour n’en citer qu’une infime partie. Depuis, il n’a jamais arrêté de rechercher les peintres, sculpteurs et graveurs les plus novateurs du monde artistique. C’est donc une dizaine de délégation étrangères qui s’invitent à Paris pour créer un panorama mondial de l’art contemporain, sans distinction de langues ou de groupes sociaux. On retrouvera le Canada, la Chine, la Corée du Sud, l’Italie, le Japon, la Suisse et la Turquie. Avec la programmation « Regards sur », il mettra sous les feux des projecteurs des artistes peu connus, en plein envol esthétique. Mais seront aussi présents des invités d’honneur choisis parmi les talents-phare de l’art moderne. En admettant donc tous les styles, tous les âges et toutes les cultures, le Salon ne retient que la sincérité des créations.
Le Salon fera également appel aux visions indépendantes et objectives de diverses personnalités de l’univers de la culture pour remettre différents prix. Les expositions seront ainsi divisées en trois sections: la section peinture aura comme président Pierre-Henry, qui a un jugement sans parti-pris grâce à sa longue expérience de jury d’événements culturels les plus prestigieux; la section gravure présidée par Sophie Sirot, peintre et graveur dont l’oeuvre est d’une élégance précieuse et nostalgique; et enfin la section sculpture, dirigée par André Abram. Le prix le plus prestigieux, le Prix Puvis de Chavanes, sera offert à un artiste talentueux et fidèle au Salon. Ce dernier aura l’honneur d’attribuer le prix à son tour l’année qui suivra et se verra accorder un espace privilégié au coeur du Carrousel. Le jury sera également composé de personnalités qui n’ont jamais pratiqué l’art mais qui ont un regard éclairé et expérimenté, comme des conservateurs de patrimoine, des directeurs de musée, des chroniqueurs et des conférenciers.

Les organisateurs vous font la promesse d’un Salon aussi novateur et somptueux que celui de 1725, qui mettra sous les feux des projecteurs les artistes de demain et les valeurs sûres d’hier! Laissez-vous tenter!

Salon des Beaux Arts
Du 11 au 14 décembre 2014
Salles du Carroussel – Louvres – Paris
Entrée libre

Quelques moments-clé :
Jeudi 11 : Vernissage suivi d’une performance du sculpteur Richard Brouard – 18H00
Samedi 13 : Concert – 18H00
Dimanche 14 : Remise des Prix – 11H00

A lire aussi:

Pendant la paix, la guerre continue : de Lucerne à Liège

Sabrina Teggar : Mnémosyne et boîte de Pandore

Hokusai, le Fou de dessin, au Grand Palais

Reto Albertalli et ses Girls of Kabul

Les photographes de Circulation(s) s’invitent à l’exposition WAVE : regards sur un monde meilleur

Des trompe-l’oeil poétiques qui nous transportent dans le monde de la nuit et du rêve

Les Clergues d’Arles : photos souvenirs

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à