fbpx

Rufus Bellefleur : l’univers déjanté d’un nouvel album

par

Par bscnews.fr / Un album tout aussi étonnant que sa jaquette et son univers graphique. Avec ce côté Dark Roots, il y a quelque chose chez Rufus Bellefleur de totalement déjanté, d’impalpable et de presque crispant tant on

passe d’un univers pop à des entités beaucoup plus électroniques avec une espèce de fluidité qui n’est pas pour déplaire. Fiez-vous à la jaquette et à l’identité très singulière de Rufus Bellefleur. À essayer !

Rufus Bellefleur – Temples, idols & Broken Bones
( L’autre distribution)

Le site officiel de Rufus Bellefleur

Lire aussi :

Adam Cohen : retour aux sources

Oy : un album gorgé de voyages et de métissages

Theo Croker : un Afro Physicist ample et séduisant

Andertag : Isabel Sörling et Paul Anguez, un duo sans frontières

Monty Alexander : un Harlem-Kingston musical

Lucky Peterson : un hommage au Blues bouleversant

Flavia Coelho : Mundo Meu, un album qui ne s’interdit rien

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à