fbpx

Ken Kesey : un dernier grand roman américain

par

Par Sophie Sendra – bscnews.fr / Si vous avez aimé Vol au-dessus d’un nid de coucou, si vous adorez les romans-fleuves et l’Amérique profonde, vous ne serez pas déçus par ce roman de Ken Kesey qui nous prouve une fois de plus l’étendue de son talent en nous décrivant une famille américaine traditionnelle.

Au cœur d’un paysage fabuleux se niche la petite ville de Wakonda dans l’Oregon. Cette ville d’exploitants forestiers, de bûcherons subit les affres d’une grève dure et violente. Cela pourrait être anodin, mais pas dans cette partie-là de l’Amérique. En effet, toute la trame se déroule autour d’une seule et grande famille, les Stamper. Entre les combats syndicaux et un père de famille incontrôlable, l’arrivée impromptue d’un fils qui ne ressemble pas à tous les autres, un intellectuel revanchard, va bouleverser cette histoire peu banale. Libre, indépendant, l’auteur nous livre ici son dernier chef-d’œuvre et meurt en 2001 en…Oregon à Eugene. Une histoire formidable à ne rater sous aucun prétexte.

Ken Kesey, Et quelquefois j’ai comme une grande idée, Éditions Monsieur Toussaint Louverture, 2013.

Lire aussi :

Éric Emmanuel Schmitt : le mystère de l’amour en 150 pages?

Nicolas d’Estiennes d’Orves : mémoires de bourreaux

Sans victime ni coupable… et pourtant condamnée!

Susana Fortes et son virtuose « complot Médicis »

La ballade de Lila K : un récit intimiste qui interroge sur les dérives possibles de notre société

Catherine Locandro : « tout souvenir est un mensonge »

https://www.jaimelinfo.fr/bscnews/support/« >BSC NEWS MAGAZINE

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à