fbpx

Yasmine Hamdan : la voix fraîche du Liban

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Depuis ses racines indie/électroniques libanaises avec son premier groupe Soapkills, Yasmine Hamdan se signalait déjà comme une figure féminine libanaise atypique, à l’avant-garde d’un mouvement musical neuf au Moyen-Orient.

Il y a quelque chose de beau et à la fois lointain chez Yasmine Hamdan qui s’approprie le phrasé chanté de plusieurs dialectes sans tomber dans un chant du monde trop souvent galvaudé. Profitez de l’été pour faire la découverte de Ya Nass et de Yasmine Hamdan

Yasmine Hamdan – Ya nass
(Crammed disc)

Lire aussi :

Myung Whun Chung : une exquise pédagogie du piano

Pierrick Pédron : un bel hommage à The Cure

CongopunQ : un maelstrom musical efficace et entraînant

Alex Stuart :  » Place to be », une digression musicale savoureuse

Thierry Maillard Trio : à la confluence du jazz et du classique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à