fbpx

La littérature au service de la différence

par

Par Félix Brun- bscnews.fr/ On ne présente plus le romancier irlandais Colum McCann, auteur entre autres de « Et que le vaste monde poursuive sa course folle ».

Avec une douzaine d’auteurs d’horizons divers et de styles hétérogènes, l’association Narrative 4 est créée voici un an à Chicago par Colum McCann qui la présente ainsi : « L’association a vu le jour en 2013 lorsqu’un groupe d’écrivains et de militants s’est réuni dans le Colorado pour s’interroger sur le rôle de la littérature et ses atomes crochus avec l’action sociale. Je citerai parmi eux Ishmael Beah, Terry Tempest Williams, Darrel Bourque, Reza Aslan, Tobias Wolff, Ron Rash, Firoozeh Dumas, Randall Keenan, Assaf Gavron, Luis Alberto Urrea, Andy Sean Greer et David Wroblewski. Nous partagions le désir de nous engager socialement. De donner quelque chose en retour. […] Narrative 4 s’est assignée pour but d’échanger des récits : « Mettez-vous dans ma peau, je me mettrai dans la vôtre. » Sa philosophie se base sur le fait que, si nous nous racontons sans cesse des choses les uns aux autres, il est nécessaire -pour se comprendre vraiment- d’écouter, de partager, et plus encore d’échanger. Je deviens ce que vous êtes, devenez ce que je suis. Soyez responsable de ma vie, je serai responsable de la vôtre. C’est une idée simple, et pourtant susceptible de transformer radicalement la triste réalité qui nous entoure. »
De ce projet est née cette œuvre collective de 75 écrivains, romanciers, poètes, anglo-saxons pour la majorité, qui par des textes courts ont répondu à la question, « C’est quoi être un homme ? » Seuls l’altérité, le souci de la différence et de l’autre sont le fil conducteur de cet exercice. Le résultat est hétéroclite, chacun jouant de son imagination, de ses chimères, de ses fantaisies, de ses illusions, de ses utopies. L’ensemble de ce recueil n’en demeure pas moins cohérent, empli d’émotions, d’humour délirant parfois noir, de poésie ; les thèmes sont souvent communs aux 75 conteurs : le genre, les questions ethniques, sociales. Un bon livre de chevet qui, par ses ventes, permet de financer auprès des adolescents dans les quartiers et les écoles d’une centaine de pays, des actions militantes et humanistes, pour qu’à leur tour, les jeunes écrivent leurs histoires avec l’objectif d’atteindre le million de textes.

ÊTRE UN HOMME
COLUM MCCANN
EDITIONS BELFOND
300 PAGES – 21,00 EUROS

A lire aussi:

Le romantisme noir d’Olivier Steiner

Les obsédants fantômes de Jean-Jacques Schulh

Une rentrée littéraire resserrée : de l’audace et des valeurs sûres

Le chant d’espérance de Jean d’Ormesson

Crédit-photo: Ulf Anders

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à