fbpx

Le Son du Métro : la musique de la bouche aux oreilles

par

Par Victor Stefanini – bscnews.fr / La vie d’artiste dans le métro n’est pas un long fleuve tranquille. Si beaucoup espèrent chaque année se confronter à l’intransigeance de la foule des grands axes du maillage souterrain parisien, le parcours du combattant qui les attend en laissera une grande partie à quai. Afin d’éviter la cacophonie générale, l’Espace Métro Accords, dont la structure actuelle existe depuis 1997, est chargé par la RATP d’auditionner deux fois par an, tous les musiciens, les groupes et les orchestres qui convoitent le précieux sésame: l’accréditation.

En échange des 16€ de frais de dossier et à la condition d’avoir convaincu un jury, dont la préoccupation première reste le confort de ses usagers, ces derniers pourront s’installer au coin d’un quai, entre deux stations, sur les marches d’un escalier ou dans un rame bondée, partout où leur musique sera apte à être entendue.

Voilà l’autre visage du métro, ce lieu où viennent se « faire les dents », au risque de se les casser, les musiciens de demain. Beaucoup ont suivi cette voie de l’apprentissage, où jouer sous terre prépare à jouer sur terre. Se confronter à un public exigeant, souvent pressé difficilement captif pour espérer se faire remarquer et imiter ses ainés : Keziah Jones, Manu Dibango, Marco Prince, Manu Chao, Tété et bien d’autres encore.

Quand nait le projet « Le Son du Métro », il a pour objectif de dénicher et de faire émerger ces talents cachés des sous-sols du réseau francilien.
Tendre la main à ces musiciens, ces chanteurs, ces groupes, et « leur mettre le pied à l’étriller » tout en se distinguant des autres tremplins et « ne pas fabriquer comme le font les Télécrochets, mais révéler ». Le but étant d’aller chercher la musique à la source, là où elle est libre, là ou les musiciens jouent davantage par passion que par profit.

Plus de 500 candidats seront auditionnés, 12 seront retenus. Leurs styles musicaux sont variés et leurs personnalités singulières.

Le 12 mai dernier est sorti un album de 12 titres des 12 artistes sélectionnés, accessible sur internet en téléchargement légal. Si ce disque n’est pas une finalité, puisque viendra s’ajouter une série de vidéos-clips, de concerts, de rencontres, qui permettront aux artistes de poursuivre leur développement, ce projet se distingue avant tout par la démarche multimédia qu’il adopte et qui en fait son fil conducteur.
Par le biais des nouveaux outils de communication et de partage, l’interactivité qui faisait alors le charme de leur passage souterrain est préservé et la possibilité de se faire entendre accrue.
Ce projet à l’origine parisien devrait s’étendre aux métros berlinois et bruxellois. Il entend faire émerger de nouveaux artistes, en les mettant sur les bons rails.

Le Son du Métro – prochains concerts :
Mercredi 11 juin – LA BELLEVILLOISE
Vendredi 27 juin – LES TROIS BAUDETS

Pour écouter l’Album du Son du Métro : https://soundcloud.com/pbcmusiclabel/sets/le-son-du-metro/s-rjUi1

Le site officiel : http://lesondumetro.com/

La page Facebook : https://www.facebook.com/LESONDUMETRO

Lire aussi :

Festival Musiques en Terrasse 2014 : Garçon, la chanson !

Intermittents : le Printemps des Comédiens en grand danger

7ème salon du livre de Bretagne : une escapade en territoire vannetais

63e Festival de Théâtre de Sarlat : le jeu avant tout

Festival Paris Hip Hop 2014: le hip hop prend ses quartiers

Languedoc-Roussillon : l’économie du livre sur le territoire

Saint-Maur : une 6ème édition au Pays des Merveilles

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à