fbpx

Football : petits papiers… pas toujours nets !

par

Par Félix Brun – bscnews.fr/ Ils sont quatre amis depuis l’enfance, la rue, le quartier, l’école. Leur commun dénominateur : le football et l’Independiente Club de la capitale argentine.

Un pays où dieu est imploré par tous les supporters et devient l’arbitre des luttes fratricides pour gagner les trophées.
Alejendro, surnommé le « Singe », a eu le désastreux dessein d’investir tout son argent dans un jeune espoir qui va en réalité être un toquard, un désespoir pour le football. La chance a définitivement tourné le dos au « Singe » lorsqu’il est terrassé par un cancer du pancréas. Alors, les trois autres compères, Fernando son frère, Mauricio et Daniel appelé le « Russe », vont tout faire pour récupérer l’argent engagé par le « Singe » pour assurer les intérêts de Guadalupe, la fille orpheline du « Singe ».
De magouilles en démarches tordues, le fidèle trio va emprunter les chemins sombres du monde du football, exploiter la crédulité interplanétaire des dirigeants, et recouvrer l’argent englouti par leur ami disparu. Les situations sont loufoques et les dialogues alléchants : « il y a au moins quelque chose de bon dans le fait qu’on vous appelle « petit » : il ne reste pas d’autre possibilité que de courir dans la direction que les grands vous ont indiquée. »
Eduardo Sacheri nous fait découvrir une galerie de personnages hauts en couleurs , au verbe iconoclaste et savoureux, dont un certain «tout propret dans son uniforme de vautour et son attaché-case. » C’est un hymne à l’amitié que nous propose l’auteur, qui égratigne avec délicatesse la société argentine et le milieu du football en particulier : « Dans le sens que le foot, c’est rien que du flan. Du pipeau. Du business. Aussi bien pour les joueurs que pour les dirigeants, ou les journalistes. Même pour les ultras. C’est que des histoires de fric. Tout ce qu’ils font, c’est pour la thune. »
Un style agréable, des entretiens tonitruants, des métaphores footballistiques recherchés, un roman qui vient à point nommé à quelques jours de la coupe du monde…. ?

Petits papiers au gré du vent
d’Eduardo Sacheri
Editions Héloïse d’Ormesson
544 pages – 24 euros

A lire aussi:

Katja Kettu : la maïeutique au coeur de l’Enfer

Vikas Swarup : 7 épreuves pour être riche à millions…. Tenté(e)?

L’indicible quête de soi

La fin du monde a du retard

Des dangers d’une croisière en Antarctique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à