fbpx

Rêve de valse : un conte de fées divertissant à la Strauss

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Il était une fois… un officier français, Maurice de Fontségur, qui devient Prince consort de la Snobie suite à une incartade libertine dans un bal. Ne supportant pas cette cour ennuyeuse, il décide de fuir sa nouvelle épouse Hélène le soir de ses noces et rencontre la ravissante Franzi et ses musiciennes autrichiennes. Tous deux tombent amoureux mais, surpris par les hauts dignitaires de la cour, Maurice doit retourner auprès de son épouse…

Comedie sentimentale à l’issue de conte de fées, cette opérette est une recréation qui séduit à tous âges. Elle s’accompagne en effet de chants attrayants, d’intermèdes dansés folkloriques, de superbes costumes et décors qui en font un spectacle très accessible.
On arguera cependant que les textes non-chantés n’ont rien à envier à la farce et surprennent par leur trivialité. Le  » Oh! la pauvre dynastie! Nous voilà fort mal lotis » est une des périphrases les plus fines que déclinent les protagonistes pour parler de l’impuissance du Prince. En outre, le jeu des interprètes est très inégal et même si l’on sait bien que nous sommes face à des artistes lyriques qui jouent et non pas face à des comédiens, certaines minutes sont presque douloureuses tant tout sonne faux. Les ballets de soubrettes, des filles de l’orchestre etc…sont kitsch à souhait et l’on baigne dans une ambiance à l’eau de rose qui fera rosir de plaisir les vieilles dames et les jeunes filles en fleur….mais agacera tous ceux qui n’aiment pas la mièvrerie.
Heureusement, il y a la musique, demoiselle fort habile, qui réussit à faire oublier le jeu modeste des interprètes ( à l’exception du cousin !) et la platitude des dialogues…. « Valse de Vienne, valse d’amour, valse de rêve, valse d’un jour »…Strauss est là et berce nos cœurs romantiques…et l’on sort tout de même content de cette représentation divertissante!

Rêve de valse
Mise en scène : Fabrice Lelièvre
Chorégraphie : Aline Gendre
Direction musicale : Claude Cuguillère
avec Elisa Daughty, Jean-Pierre Duclos , Laurence Janot , Grégory Juppin , Stéphane Malbec , Bernard Maltere, Michèle Mellory, Marc Scoffoni , 6 danseurs et danseuses, Orchestre ATL Productions, 17 musiciens et 24 choristes

Dates de représentation:

Le 13 avril 2014 à la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau ( 34)

A lire aussi:

Coppelia : quand le merveilleux ensorcelle l’esprit à l’Opéra National de Bordeaux

L’opéra bouffe du Petit Faust : une grande bouffée de fraîcheur et un Méphisto à se damner

Rêve de valse : un conte de fées divertissant à la Strauss

Steve V ( King Different) : un opéra sur l’aventure numérique de Roland Auzet et Fabrice Melquiot

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à