fbpx

La Maison de la radio : Un documentaire passionnant au coeur de Radio France

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Le cinéaste Nicolas Philibert, connu notamment pour le documentaire « Être et Avoir », livre ici un documentaire sur les coulisses humaines et sonores de la Maison Radio France avec un savoir-faire singulier et passionnant dans l’intimité de cette grande maison de la Radio. On suit avec envie les différents acteurs qui oeuvrent tous les jours pour la bonne tenue des programmes, des grilles et des horaires. Ici bat le coeur de Radio France.

L’exercice du documentaire d’immersion recèle de très nombreuses chausses-trapes lorsque l’on n’y prend pas garde. Le risque de la subjectivité est permanent, dangereux presque génétique dans cet art de narrer la vie d’un organisme quelqu’il soit sans l’emballer à l’aide d’un commentaire off qui le balise, l’oriente ou le présente .
Vous y risquez également l’ennui et une embarrassante profusion de banalités. Ici, il n’en est rien.
Nicolas Philibert a traîné sa caméra dans les coulisses, derrière les portes et à l’intérieur des studios de Radio France avec brio et discrétion pour sentir au mieux les vibrations d’un univers à part entière. Le réalisateur a plongé la tête première dans France Inter, France Info, France Culture, France Musique et France Bleu dans la matière vivante qui constitue l’essence même des différentes stations de Radio France.
Les premières minutes du documentaire vous font entrer avec force dans les arcanes où plusieurs voix de chroniqueurs, de journalistes et d’intervenants se superposent et s’interpénètrent pour former ce Tout : l’information. Mais la radio n’est pas qu’une histoire de micros et de studii capitonnés régis par les alertes lumineuses de la lampe rouge qui propulse l’information dans plusieurs millions de foyers. C’est aussi une information prise sur le vif du terrain, un art musical ou littéraire précautionneusement enregistré dans des salles reculées, des réunions de rédactions où chacun défend une certaine hiérarchie des faits et de l’information.

Le documentaire de Nicolas Philibert est passionnant tant il a la faculté de nous raconter une histoire avec des dizaines de personnages, tous occupés à élaborer, créer, penser, réfléchir et à organiser une foule de choses qui nous paraissent aussi simple que d’allumer la radio.
« La maison de la radio» est une formidable mise en perspective des mille et un métiers que compte Radio France.

Quelque soit la séquence, il en ressort un naturel dans le comportement de chacun des intervenants qui est bluffant. On en vient à croire que la caméra de Nicolas Philibert parvient à se rendre totalement invisible dans l’espace. Il n’est jamais totalement exact de parler d’exhaustivité mais ce documentaire s’en rapproche tout de même avec une certaine élégance. Car c’est un travail formidable tant dans son objectif d’immersion que dans cet hommage rendu aux milliers de personnes qui travaillent tous les jours pour créer, produire et faire transiter le son dans la radio. Un documentaire aussi passionnant qu’intelligent !

La Maison de la radio
De Nicolas Philibert
Editions Montparnasse
103 minutes – 15 euros

> Disponible ici sur le site des Editions Montparnasse

Lire aussi :

Beat Generation : Jack Kerouac, Allen Ginsberg et les autres dans un documentaire

Documentaire : La Vème République et ses monarques

Agnès Varda vue par Julia Fabry

Amélie Nothomb : une vie entre deux eaux

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à