fbpx

Richard III au micro et meurtres à gogo

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Crédit-photo: Jean-Louis Fernandez / Richard III est loin d’être la pièce la plus digeste de Shakespeare. Il faut donc déjà saluer la Compagnie des Dramaticules de s’être affronté à ce monstre dramatique. Jérémie Le Louët y signe l’adaptation, la mise en scène et le rôle-titre.

L’esthétique en noir et blanc et le choix d’éclairages au néon restituent bien toute la noirceur de cette tragédie sanglante. Les jeux sont fluides et le choix de donner à Stéphane Mercoyrol le rôle de Marguerite est pertinent. Richard,duc de Gloucester, incarné brillamment par Jérémie Le Louët, donne froid dans le dos par son détachement et son cynisme imperturbable et l’on frémit à chaque nouvelle tête sacrifiée. Cependant l’âpreté de la pièce et le lyrisme omniprésent dans les interprétations des personnages rendent la représentation un tantinet longue. Si d’audacieuces trouvailles scéniques, une direction d’acteurs juste et un rôle-titre aussi inquiétant que séduisant sont de remarquables qualités que l’on ne pourra ôter à cette mise en scène, l’épouvantable atmosphère qui surplombe les terres anglaises et pèse comme un couvercle sur cette élite condamnée aux trahisons et aux meurtres sordides imprègne aussi le public qui ,après 2h15, avouons-le, est bien heureux de pouvoir s’en extraire enfin…

Richard III de William Shakespeare

Mise en scène: Jérémie Le Louët

Durée: 2h15

Avec Julien Buchy, Anthony Courret, Jonathan Frajenberg, Dominique Massat, Noémie Guedj, Jérémie Le Louët, David Maison, Stéphane Mercoyrol

Dates de représentation:

Le 21 mars 2013 au Théâtre Jacques Coeur à Lattes

A lire aussi:

Même les plus casaniers iront au théâtre ce soir

Le siphon : Métro, Boulot, Bobo

L’importance d’être sérieux et le plaisir de ne pas l’être

Les noces fantaisistes et burlesques du géant Rabelais et de la Cie Air de Lune

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à