fbpx

Le théâtre documentaire du collectif Rimini Protokoll

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Le collectif Rimini Protokoll propose une « pièce documentaire » dans laquelle jouent cinq ressortissants d’Anatolie qui, pour survivre à Istanbul, récupèrent les déchets dont le cour varie en fonction des fluctuations du marché ( fer, aluminium, papier, plastique) et le revendent à des grandes entreprises de recyclage.

Témoins réels d’un pays fragile aussi bien au niveau économique, politique ou encore géologique, ils nous expliquent leurs traversées de vie depuis le petit village natal jusqu’à la grande ville, leurs désirs et leurs exigences. Ils jouent leur propre rôle et nous instruisent tout à la fois sur leurs réalités bien concrètes ( comment monter une habitation de fortune, comment trier les déchets…) et sur leurs contes populaires et traditionnels. On y aime la façon non voyeuriste avec laquelle on nous permet d’observer les choses, on apprécie l’humour qui colore ça et là le discours et l’utilisation du théâtre d’ombres, une tradition turque, est vraiment bien exploitée. Les performances des acteurs sont forcément modestes car il n’y a pas sur scène de vrai professionnel mais si l’on est face à des êtres parfois maladroits, de façon générale, leur jeu est assez juste. Mr Dagacar and the golden tectonics of trash est un spectacle hybride qui mérite d’être découvert; c’est un documentaire en chair et en os où le plateau a remplacé les rues poussiéreuses d’Istanbul mais où l’on jurerait entendre  les grognements du moteur des camions de déchets qui se déversent à la fin en gerbes colorées et non dénuées d’espoir et où la matière humaine et son énergie donnent une leçon de vie salvatrice…

 

Titre: Mr Dagacar and the golden tectonics of trash

De Helgard Haug et Daniel Wetzel

Collectif Rimini Protokoll ( Allemagne)

Avec Abdullah Dagaçar, Aziz Idikurt, Bayram Renklihava, Hasan Hüseyin Karabag, Mithat Içten

Spectacle en turque surtitré en françaistectonics of trash

Au Théâtre la Vignette ( Université de Montpellier) et pour la première fois en France, les 2 et 3 février 2012.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à