500 000 euros : Zone d’ombre sur le salaire colossal d’Amélie Oudéa-Castéra lorsqu’elle était DG de la Fédération française de Tennis

par
Partagez l'article !

Auditionnée ce jeudi à l’Assemblée nationale dans le cadre de la commission d’enquête sur les « dysfonctionnements » au sein des fédérations sportives, la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, est revenue sur la rémunération qu’elle touchait en tant que que directrice générale de la Fédération française de tennis. Lorsqu’elle occupait ce poste, Amélie Oudéa-Castéra recevait un salaire…

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Offre web mensuelle et Offre web annuelle uniquement.
Adhérer
Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à