(Vidéo) Elisabeth Borne : un déplacement dans la Nièvre en mode village Potemkine

par
Partagez l'article !

La Première ministre ne déroge pas à la règle lorsqu’il s’agit de se déplacer en France. Il y a quelques semaines Gérald Darmanin avait demandé aux ministres de limiter les déplacements afin de ne pas mobiliser les forces de l’ordre en vue des troubles sociaux prévoir suite au passage en force de la réforme des retraites.

« On souhaite changer de démarche sur ces fermetures qui sont annoncées quelques mois à l’avance. On veut une approche sur plusieurs années pour pouvoir anticiper, et partager en transparence avec les parents, les élus, afin de trouver des réponses adaptées« ,

Ce vendredi 31 mars, Elisabeth Borne, accompagnée de Pape Ndiaye, était en déplacement à Nevers dans la Nièvre sur le thème de l’éducation. Elle a d’ailleurs visité avec le ministre de l’éducation nationale une école primaire où elle a en profité pour faire quelques déclarations sans grande importance en rapport de la crise sociale mais aussi sur l’état de l’éducation en France.

Et comme c’était à prévoir, plusieurs centaines de manifestants étaient présents sous une pluie battante pour crier leur opposition à cette réforme des retraites. Et une nouvelle fois, le déploiement de forces de l’ordre a été impressionnant pour éviter à Elisabeth Borne de croiser la route des opposants à la réforme très impopulaire.

Rues et avenues vidées, centre ville déserté pour assurer une visite sans incident à la Première ministre, qui a de plus en plus de mal à se déplacer sans mobiliser des centaines de Français contre la politique du gouvernement. Ces derniers jours, Emmanuel Macron lui-même a fait le choix d’annuler son déplacement à Toulon et au Stade de France, tout comme Aurore Bergé qui a renoncé à une visite dans le Finistère.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à