fbpx

(Vidéo) Les relations troubles entre Ursula Von Der Leyen, l’Union européenne et les activités commerciales de son mari dans la biotechnologie

par
Partagez l'article !

« Alors qu’intervient le plus grave scandale de corruption au Parlement européen, je viens d’interpeller, avec sept autres députés verts, la commissaire chargée de la transparence au sujet des activités commerciales d’Heiko von der Leyen, mari de la présidente de la Commission européenne » peut-on lire sur le site de l’eurodéputée, Michèle Rivasi.

Michèle Rivasi, députée européenne, a le mérite comme Virginie Joron de soulever des questions très importantes au sujet de l’Union européenne dans le cadre de son mandat. Cette fois-ci, la députée met les pieds dans le plat concernant le mari d’Ursula Von Der Leyen, Heiko Von Der Leyen, pour essayer de comprendre pourquoi et dans quel cadre, la firme de biotechnologie américaine Orgenesis, dont il est le directeur scientifique a touché des fonds européens. Michèle Rivasi, dans la vidéo ci-dessous, captée en commission covid, évoque aussi d’autres filiales implantées sur le territoire européen, qui, elles aussi, ont touché de l’argent provenant de l’UE via le plan de relance.  Michèle Rivasi pose en l’espèce des questions cruciales sur les liens commerciaux entre Heiko Von Der Leyen, ses activités dans la biotechnologie et l’Union européenne, dont son épouse est la présidente.

Alors qu’un scandale sans précédent vient d’éclater dans les arcanes du parlement européen, avec la découverte d’ingérences étrangères, qatariennes et marocaines, auprès de Eva Kaili, la vice-présidente du Parlement, de collaborateurs parlementaires et d’eurodéputés, cette nouvelle suspicion de conflits d’intérêts entre les époux Von Der Leyen pourrait à nouveau porter un coup désastreux à l’intégrité de la plus haute institution européenne, non démocratiquement élue.

Michèle Rivasi a décidé d’interpeller par courrier Madame Vera Jourovà, la commissaire chargée de la transparence au sein de l’Union européenne,  au sujet des activités commerciales d’Heiko von der Leyen avec l’aide d’autres eurodéputés, dont nous publions ci-dessous la copie. Enfin, Michèle Rivasi a également appelé « à réviser la directive européenne sur la transparence et à créer rapidement un organe d’éthique européen indépendant, doté de pouvoir d’enquête et de sanction, et qui appliquera les règles dans toutes les institutions de l’Union européenne« .

Ursula Von Der Leyen à qui on a offert la présidence de l’Union européene après des imbroglios après son passage dans le ministère allemand de la Défense avec des cabinets de consulting privés est également sous le feu des critiques, pour ses échanges de SMS avec Albert Bourla PDG de Pfizer portant sur la négociation de contrats commerciaux pour les vaccins anti-covid.  Décidément, l’Union européenne a un goût certain pour l’opacité et le secret.

 

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à