fbpx

(Vidéo) Emmanuelle Wargon: « La situation est sérieuse! On manque d’électricité en France. Ce sera tendu cette hiver, d’où le plan de sobriété énergétique »

par
Partagez l'article !

 

Emmanuelle Wargon, recasée par Emmanuel Macron par décret comme nouvelle présidente de la Commission de Régulation de l’énergie (CRE) avec un salaire très confortable de 200 000 euros bruts annuels, était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi 21 octobre sur Sud Radio.

Son arrivée à la tête de la Commission de Régulation de l’énergie, qui avait déclenché bien des polémiques dans l’opposition, se conjugue avec une crise de l’énergie historique pour la France. Alors que des grèves se propagent dans le secteur du nucléaire depuis plusieurs jours pour des revalorisations salariales et face à une inflation qui ne cesse de prendre de l’ampleur, la France devrait très certainement connaître des pénuries d’énergies importantes durant cet hiver.

Emmanuelle Wargon l’a concédé au micro de Jean-Jacques Bourdin : « La situation est sérieuse ! Nous n’avons plus du tout de marge de manoeuvre. On manque d’électricité en France. Ce sera tendu cette hiver, d’où le plan de sobriété énergétique » oubliant de préciser notamment le démantèlement du parc nucléaire français entamé sous François Hollande et poursuivi par Emmanuel Macron avec la fermeture de la centrale de Fessenheim et l’arrêt du projet Astrid en 2017.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à