fbpx

(Vidéo) Aurélien Vitrac, juge d’instruction : « Avec cette réforme, on déshabille la PJ pour colmater les trous de la police du quotidien »

Partagez l'article !

Aurélien Vitrac, juge et délégué régional adjoint du syndicat la magistrature, estime qu’il « y a une perte de l’unité de l’enquête sur des faits très graves comme de gros trafics en bande organisée ou des délits financiers importants (…) Cette réforme cherche à déshabiller cette unité d’élite pour colmater les trous de la police du quotidien »

propos recueillis par

Partagez l'article !

Ce lundi 17 octobre, de nombreux policiers de la Police judiciaire ainsi que des avocats et des magistrats ont manifesté devant la Préfecture à Montpellier pour dénoncer la réforme de la PJ, portée aujourd’hui par Gérald Darmanin contre vents et marées.

L’appel avait été lancé par l’Association nationale de la police judiciaire auquel ont répondu de nombreux fonctionnaires de police de la Direction territoriale de la police judiciaire. Certains pour conserver leur anonymat étaient masqués mais très déterminés à contester cette réforme qu’ils jugent dangereuse pour leur spécialité.

Cette réforme est vécue comme un démantèlement de la police judiciaire. Du côté des juges d’instruction l’inquiétude est palpable. Aurélien Vitrac, juge et délégué régional adjoint du syndicat la magistrature, estime qu’il « y a une perte de l’unité de l’enquête sur des faits très graves comme de gros trafics en bande organisée ou des délits financiers importants (…) Cette réforme cherche à déshabiller cette unité d’élite pour colmater les trous de la police du quotidien« . Le Juge d’instruction déplore aussi le manque de moyens au niveau des effectifs des enquêteurs, notamment pour certains actes comme les commissions rogatoires.

Aurélien Vitrac a répondu à nos questions :

 

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à