fbpx

(Vidéo) Covid19 : Les étonnantes et perturbantes déclarations du Professeur Delfraissy sur la gestion de la crise sanitaire

par
Partagez l'article !

Y-aurait-il un début de mea culpa général après plus de deux ans de crise sanitaire ? Pour le moins, le Professeur Delfraissy, ancien président du Conseil Scientifique pendant de longs mois, derrière lequel le gouvernement s’est retranché pour justifier ses décisions liberticides pour « endiguer la maladie » fait grand bruit depuis quelques jours.

Lors de plusieurs prises de parole, en conférence ou en interview notamment dans Le Parisien ces derniers jours, le Pr Delfraissy a exprimé de profonds regrets sur la gestion de la crise sanitaire. Et pas des moindres: « En juin 2020, lors du déconfinement dans les EHPAD, on a mis la santé avant tout, au détriment, peut-être, d’une forme d’humanité, ce qui a entraîné des syndromes de glissement, des personnes âgées qui se laissaient mourir d’ennui. » Il a été également question de la stratégie Zéro Covid d’où a découlé le Pass Sanitaire puis le Pass vaccinal, même à l’entrée des établissements de santé qui pour lui a été « un échec total ! Il faut le dire et il faut arrêter de laisser raconter tout et n’importe quoi. C’est un échec total en tant de mortalité, de morbidité, d’accès aux droits humains. Il faut revenir raisonnable. Et les Français l’ont bien compris. C’est les médias qui poussent à ça ! Il fallait apprendre à vivre les variants dans nos pays européens dans un compromis entre démocratie et enjeux sanitaires ».

Concernant Big Pharma, le Pr Delfraissy a précisé les choses : « Le pouvoir sur le vaccin a été pris par les industriels et pour le prochain vaccin les compagnies pharmaceutiques ont décidé une combinaison virus initial + Omicron (…) Je pense que sur le plan scientifique ce n’est pas une bonne chose car ce n’est pas l’OMS qui est chargée de cela mais ces compagnies. L’organisation mondiale de la santé vient de rater un élément majeur, c’est à dire de prendre le pouvoir sur la conception des vaccins dont nous avons besoin dans les prochaines années. C’est le cas pour la grippe. Ce qui vient de se produire est une situation très particulière, dans une indifférence assez discutable ».

Le Professeur Delfraissy dans cette conférence du 19 avril ( dont vous avez l’intégralité ci-dessous) évoque également la construction des vaccins à venir pour octobre 2022 où il déplore la combinaison choisie avec la souche initiale du virus et le Omicron alors qu’il aurait préféré une combinaison réalisé avec le variant Delta, souche qu’il estime être la plus virulente depuis le début de la pandémie.

Ces déclarations qui font grand bruit sur les réseaux sociaux, dont les extraits ont été tirés de conférences dans lesquelles était invité l’ancien Président du Conseil Scientifique et invisibilisés dans les grands médias apportent très concrètement des réponses sur les nombreuses questions qui se sont posées durant tous les mois difficiles que les Français ont été contraints de traverser sous un pouvoir de coercition historique, en piétinant les libertés individuelles et publiques fondamentales.

Est-ce que les langues sont en train se de délier par ceux-là mêmes qui ont imposé ces politiques sanitaires et liberticides pour en quelque sorte se dédouaner alors que la France, sur le plan sanitaire, vient de sortir de l’état d’urgence et alors que les dégâts humains, les effets secondaires et les erreurs scientifiques apparaissent maintenant au grand jour ? Réponses dans les prochaines mois.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à