fbpx

(Vidéo) Incendies : Début de scandale autour des milliers de pompiers non-vaccinés et suspendus qui ne peuvent pas intervenir ?

par
Partagez l'article !

C’est probablement un nouvelle polémique qui pourrait coûter très cher au gouvernement Borne. En effet, la situation des incendies en France occupe la grande majorité des médias au vu des évolutions des dernières heures et des très nombreux départs de feu sur une grande partie du territoire, notamment à Landiras en Gironde.

Les pompiers sont sur la brèche depuis plusieurs jours pour tenter d’endiguer leur progression notamment celle du méga-feu du côté de la Gironde qui a ravagé des milliers d’hectares, a englouti de très nombreux campings, obligeant à déplacer de très nombreux habitants.

Mais une petite musique se fait entendre depuis quelques jours, portant notamment sur le manque de moyens des pompiers de France en matériel. On a appris il y a quelques jours que la France avait du demander de l’aide à des pays européens, notamment à la Grèce et l’Italie, pour se faire prêter notamment des Canadairs afin de juguler les flammes. Mais encore plus grave, on a appris également que des milliers de pompiers ne pouvaient pas intervenir et soutenir leurs collègues car ils n’étaient pas vaccinés, donc suspendus de leur activité, tout comme dans les hôpitaux et les services des urgences où la pénurie est absolument dramatique.

« Aujourd’hui, on interdit aux pompiers par exemple d’exercer, tout cela n’est pas sérieux », Olivier Marleix, président du groupe LR à l’Assemblée nationale et député d’Eure-et-Loir estime qu’« un pompier non-vacciné aujourd’hui, on a besoin de lui sur le terrain .

Malgré la communication du gouvernement sur le réchauffement climatique qui serait aussi une cause de ces méga-feux, aucune prise de parole sur la réintégration immédiate des pompiers qui n’ont pas choisi de se faire vacciner. Le gouvernement semble s’entêter à refuser cette réintégration des soignants et des pompiers pour ne pas perdre la face sur la politique vaccinale coercitive imposée depuis plus d’un an à des millions de Français. En tout cas, si la situation venait à se compliquer encore plus dans les heures à venir sur le front des feux, il y a fort à parier qu’il y aurait une forte odeur de scandale.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à