fbpx

(Vidéo) Inflation, crise économique, hausse du carburant : Un appel à la grève générale le 12 juillet lancé sur les réseaux sociaux

par
Partagez l'article !

Alors que la situation économique et sociale devient de plus en plus difficile pour des millions de Français à cause de l’inflation, des hausses exponentielles des carburants, de l’augmentation des produits alimentaires ou des factures d’énergie, le pays semble plongé dans un calme très relatif alors que le pouvoir d’achat connaît une chute vertigineuse et que les prévisions sont dramatiques.

Ils sont nombreux sur les réseaux sociaux à s’impatienter du lancement d’un grand mouvement de contestation populaire pour protester contre la situation de plus en plus difficile dans laquelle se retrouve la France. Beaucoup font référence aux Gilets Jaunes en demandant « mais où sont-ils ? ». De plus, Christian Estrosi le président de Nice Métropole a déclaré ce lundi 26 juin en conseil métropolitain qu’il détenait « des informations selon lesquelles le pass vaccinal pourrait être réactivé à partir du 1er août prochain ». L’info a embrasé une énième fois les réseaux sociaux, mais si ses proches ont tenté de minimiser la portée de cette phrase en expliquant qu’elle « avait été sortie de son contexte ». Pas sur que cela soit suffisant pour ne pas inquiéter de très nombreux Français sur le retour probable de mesures sanitaires coercitives, soumises à vaccination.

Mais depuis quelques jours, un appel à la grève le 12 juillet tourne sur les réseaux, relayée abondamment par le gilet jaune et leader de la contestation anti-pass, Olivier Rohaut alias Oliv Oliv, chroniqueur chez Hanouna et candidat en juin aux législatives dans le Loiret face à Jean-Michel Blanquer. Celui-ci, via ses vidéos partagées des milliers de fois et fort d’une communauté de plus de 200 000 personnes communique énormément auprès de son réseau depuis quelques jours pour agréger des Français en colère autour de cette date. Plusieurs collectifs seraient aussi à la manoeuvre pour inciter les mécontents à se mettre en grève dès le 12 juillet « afin de mettre en difficulté l’économie et l’administration, souvent en sous-effectif pendant la période estivale ».

Remi Monde, l’un des figures du mouvement en février du convoi de la liberté a également relayé l’appel via un live sur Facebook.

Faut-il s’attendre à un retour des gilets jaunes rejoints par des milliers de Français en colère ou un mouvement d’ampleur similaire à l’année dernière contre le pass sanitaire en plein été ? Il est trop tôt pour le dire. Mais force est de constater que le pays est en ébulition et que la cote de popularité d’Emmanuel Macron est au plus bas avec 38% d’avis favorable lors d’un dernier sondage d’Ipsos.

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à