fbpx

Covid19 : « Les vaccins responsables d’une augmentation des risques cardiovasculaires chez les jeunes selon plusieurs études scientifiques »

par
Partagez l'article !

Alors que les effets secondaires s’accumulent, que les collectifs de victimes naissent partout en France (Verity, Où est mon cycle?…) et qu’une commission d’enquête parlementaire a été ouverte en France pour enquêter sur cette situation explosive, voilà une information qui pourrait faire l’effet d’une bombe dans la population au sujet de la politique vaccinale du gouvernement.

Selon nos confrères du Midi Libre, un article paru ce 25 juin à la Une du site intitulé, « Pfizer, Moderna, Astra Zeneca : les vaccins anti-Covid augmentent les risques cardiovasculaires chez les jeunes » indique que plusieurs études qui viennent de paraître dans des revues scientifiques prestigieuses (The Lancet et la revue Jama notamment) établissent un lien entre les risques cardiovasculaires chez les jeunes avec des myocardites ou de péricardites. Il est également question d’une augmentation des arrêts cardiaques lors des campagnes de vaccination chez les 16-39 ans ou « des syndromes coronariens aigus « pendant le déploiement de la vaccination anti Covid en Israël« .

Enfin, pour le vaccin Astra Zeneca, très vite abandonné en France, il ressort de ces mêmes études « une augmentation du nombre de contacts hospitaliers pour cause de troubles de la coagulation et de maladies cérébrovasculaires, notamment pour thrombocytopénie et thrombose veineuse cérébrale » après la vaccination par Moderna, Pfizer et surtout Astra Zeneca« .

Alors que les autorités sanitaires et politiques et la plupart des grands médias balaient d’un revers de main les victimes d’effets secondaires graves de la politique de vaccination massive, les caricaturant souvent, ces études publiés par des revues prestigieuses, sur lesquelles ces mêmes autorités se sont appuyées pendant la crise sanitaire pour justifier leurs décisions, pourraient marquer un tournant majeur dans la fiabilité et la pertinence des politiques coercitives de vaccination massive depuis plusieurs mois.

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à