fbpx

(Vidéo) La jeune fille qui avait interpellé Macron à Gaillac sur les violences faites aux femmes a été entendue par les gendarmes

par
Partagez l'article !

Emmanuel Macron en déplacement à Gaillac dans le Tarn avec Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, a été interpellée par une jeune fille de 18 ans lors d’une déambulation. Elle a interrogé le chef de l’Etat sur la condition et la protection des femmes.  » Vous mettez à la tête de l’Etat des hommes accusés de violences et de viols sur les femmes ! Pourquoi ? » auquel Emmanuel Macron a répondu : « La libération de la parole, je l’ai accompagnée et je continuerai de l’accompagner, de la protéger. En même temps, pour fonctionner en société vous devez avoir de la présomption d’innocence ».

Néanmoins, le lendemain, selon nos confrères de la Dépêché, La jeune fille a été entendue par les gendarmes pendant quelques minutes au sein même de son lycée. « Ils m’ont interrogée pendant 10 minutes. J’ai tenu la main du Président jusqu’à ce qu’il me réponde. On ne va pas en faire une histoire. Ce n’était peut-être pas l’endroit pour mon intervention, mais c’était l’occasion », a-t-elle réagi au journal. Mais cet interrogatoire des gendarmes suite à l’échange de la veille avec Emmanuel Macron a crée une énième polémique sur les réseaux sociaux. De son côté, la commandante de la gendarmerie de Gaillac a expliqué que cette discussion avec la jeune fille ne partait pas d’une mauvaise intention et « cherchait surtout à savoir si elle-même n’avait pas été victime de violence sexuelle et qu’elle n’ait pas pu porter plainte« .

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à