fbpx

RT France : le jour de vérité pour la chaîne

par
Partagez l'article !

C’est ce vendredi que RT France passe en audience devant le Tribunal de l’Union européenne au Luxembourg suite à un recours que le chaîne a déposé pour demander l’annulation de l’interdiction d’émettre dans l’espace européen et notamment sur le territoire français.

RT France attaque la décision du Conseil européen qui a pris cette décision en février dernier, ce qui a conduit à ce que la chaîne soit stoppée en moins de 48 heures, le 27 février dernier, sans aucune forme de procédure, avec l’accord de l’Arcom, le gendarme de l’audiovisuel français.

A noter que Twitter a suspendu ce 10 juin le compte du service de communication de RT France sans avertissement préalable comme l’indique sa présidente, Xenia Fedorova.

Par sa requête, RT France explique « avoir «demandé l’annulation de la décision (PESC) 2022/351 du Conseil de l’UE, en date du 1er mars 2022 modifiant la décision 2014/512/PESC concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine (JO 2022, L 65, p. 5), et du règlement (UE) 2022/350 du Conseil, du 1er mars 2022, modifiant le règlement (UE) n° 833/2014 concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine».

Depuis, son lancement, notamment en France, la chaîne RT France a toujours été la cible de critiques, d’attaques contre sa ligne éditoriale, que certains considèrent comme un « outil de propagande au service de Kremlin ». Mais le début de la guerre en Ukraine a été une occasion rêvée pour l’Union européen de modifier son règlement et d’interdire la diffusion de RT France RT English, RT UK, RT Germany, RT Spanish ou encore Sputnik. De son côté, la chaîne estime que RT France conteste la légalité du Règlement européen concernant l’interdiction de la diffusion de ses contenus sur le territoire de l’Union Européenne, effective depuis le 2 mars, et considère qu’il porte une atteinte absolument inédite et inadmissible au principe fondamental de la liberté d’expression. La décision politique, arbitraire et brutale du Conseil de l’Union européenne de bannir RT France, constitue un précédent dangereux pour tous les médias établis sur les territoires de l’Union européenne ».

L’audience a donc débuté ce matin/  et elle peut être suivie directement depuis le site de RT France via un live tweet.

De son côté, Putsch estime que l’arrêt de la diffusion brutale de RT France est une atteinte grave à la liberté d’expression et fait craindre le pire pour d’autres médias indépendants ou non, qui cherchent à informer librement.

Ci-dessous le communiqué diffusé par la chaîne le 8 juin dernier

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à