fbpx

(Vidéo) La déclaration fracassante de la députée Annie Chapelier : « Nous ne sommes là que pour un décorum, un jeu de rôle (…) la machine ne fonctionne plus! »

par
Partagez l'article !

« Nous ne sommes là que pour un décorum, un jeu de rôle », a-t-elle dénoncé.

Annie Chapelier est secrétaire du bureau de l’Assemblée nationale et députée du Gard. Son poste au sein de l’Assemblée lui assure un regard privilégié sur le fonctionnement démocratique de l’institution. Dans un entretien sur France Inter, la députée dénonce avec force l »’influence des lobbies » et une tendance pesante des ministères de ne rien changer à la situation. Le propos est précis et le constat est édifiant.

Annie Chapelier, toujours sur France Inter, dénonce les lobbies et les think tanks « qui sont extrêmement écoutés ». Elle explique plus loin que ces groupes d’influence sont amenés « à choisir la teneur des textes ». La députée déclare également que « nous, les parlementaires, ne pouvons pas travailler sur les textes, les modifier ou leur apporter quelque chose ». Elle va même plus loin en soutenant que « les textes ne sont jamais écrits par des parlementaires ».

Lorsque le journaliste lui demande qui sont alors les auteurs des textes parlementaires, Annie Chapelier rétorque : « Ils sont écrits par les ministères qui délèguent à leurs cabinets ministériels, qui eux-mêmes les font travailler parfois par des cabinets de conseil. »

A l’heure du Rotschild Gate, des contrats mirobolants entre le Ministre des Armées et 16 cabinets de conseil ou encore  du McKinsey Gate, que les grands médias ont rapidement passés sous silence malgré l’enquête parlementaire édifiante à ce sujet, cette intervention de la Secrétaire du bureau de l’Assemblée nationale accentue les doutes et les questions sur le fonctionnement démocratique de l’Assemblée nationale et plus fermement sur qui rédige les lois et influence l’exécutif dans des décisions de plus en plus controversées sous le mandat d’Emmanuel Macron.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à